GM dit que deux Chevy Bolt ont pris feu après avoir obtenu un correctif de rappel

General Motors a déclaré mercredi que deux récents incendies de Bolt EV se sont produits dans des véhicules qui avaient déjà reçu le correctif destiné à empêcher la batterie de s’allumer, soulevant de nouvelles questions sur le rappel annoncé l’année dernière. En attendant, le constructeur automobile avertit les propriétaires de Bolts de l’année modèle 2017-2019 de ne pas recharger les voitures électriques pendant la nuit et de les garer à l’extérieur au cas où elles prendraient feu.

GM a rappelé près de 69 000 Bolt EV en novembre 2020 après une poignée de rapports d’incendies qui auraient apparemment commencé dans les batteries des véhicules électriques. La société a averti les propriétaires de l’époque de garer leurs boulons à l’extérieur jusqu’à ce qu’elle puisse déterminer la cause des incendies et trouver une solution, mais elle n’a rien dit à l’époque sur le fait de ne pas charger du jour au lendemain. GM a également publié une mise à jour logicielle provisoire qui limitait la capacité maximale des blocs-batteries des Bolts concernés à 90 % afin de réduire les risques d’incendie.

Ce n’est qu’en mai de cette année, cependant, que GM a finalement partagé son plan pour résoudre le problème à l’origine des incendies. Il s’agissait finalement de demander aux concessionnaires Chevrolet d’inspecter les blocs-batteries, d’échanger tous les modules de batterie suspects et d’installer un nouveau logiciel destiné à «détecter les problèmes potentiels liés aux changements de performances des modules de batterie avant que des problèmes ne se développent». Ce logiciel est également installé sur la Chevy Bolt remaniée et la Bolt EUV.

Le problème maintenant est que ce correctif peut ne pas fonctionner. Deux incendies récents se sont produits dans des véhicules qui avaient reçu le nouveau logiciel et ont été vérifiés par un concessionnaire – dont un dans un véhicule appartenant à un législateur de l’État du Vermont. L’autre incendie s’est produit cette semaine dans le New Jersey, a déclaré la société à CNBC. GM dit qu’il enquête toujours sur les incendies et demande aux propriétaires qui n’ont pas obtenu le correctif de rapporter leurs boulons à un concessionnaire malgré tout. Au moins neuf incendies ont été documentés et la société a commencé à racheter des Bolts.

GM est resté discret sur la cause des incendies tout au long de ce processus, mais ces Bolts des modèles précédents utilisent les mêmes cellules de LG Chem qui alimentent le Kona EV de Hyundai, qui a également été rappelé à la suite de plusieurs rapports d’incendies et annulés carrément en Corée du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*