Le président d’extrême droite du Brésil admis à l’hôpital… pour hoquet

RIO DE JANEIRO (AP) – Le président brésilien Jair Bolsonaro a été admis mercredi dans un hôpital pour déterminer la cause des hoquets qui durent depuis des jours, selon un communiqué du bureau du président.

Bolsonaro était à l’hôpital des forces armées de Brasilia et « se sentait bien », selon le communiqué. Il devait être sous observation pendant 24 à 48 heures, soit à l’hôpital, soit à domicile.

Bolsonaro a semblé avoir du mal à parler à plusieurs reprises ces dernières semaines et a déclaré qu’il souffrait de hoquets récurrents.

« Je m’excuse auprès de tous ceux qui m’écoutent, car j’ai le hoquet depuis cinq jours maintenant », a déclaré Bolsonaro dans une interview à Radio Guaiba le 7 juillet. Il a suggéré que certains médicaments prescrits après une chirurgie dentaire pourraient en être la cause. « J’ai le hoquet 24 heures sur 24. »

Le lendemain, lors de sa session hebdomadaire sur Facebook Live, Bolsonaro s’est à nouveau excusé de ne pas avoir pu bien s’exprimer en raison d’un hoquet d’une semaine.

Le président a été grièvement blessé dans le train de campagne en 2018, lorsqu’il a été poignardé à l’abdomen, souffrant de lésions intestinales et d’une grave hémorragie interne. Il a subi plusieurs interventions chirurgicales depuis, certaines sans rapport avec l’attaque.

Bolsonaro a été sous la pression croissante d’une enquête du Congrès sur la gestion par son administration de la pandémie et de la corruption présumée dans l’acquisition de vaccins contre Covid-19, et des sondages récents ont indiqué qu’il pourrait perdre lors des prochaines élections de 2022.

Mardi soir, lors d’une rencontre de 20 minutes avec le président à Brasilia, des partisans lui ont demandé à plusieurs reprises de prendre soin de sa santé.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*