Livid Trump voulait que la personne qui a divulgué l’histoire d’un bunker soit exécutée, selon un nouveau livre

Selon un nouveau livre d’un haut journaliste de la Maison Blanche, un Donald Trump furieux a déclaré à ses collaborateurs en mai 2020 que quiconque avait divulgué des informations à la presse sur son séjour dans le bunker de la Maison Blanche avait commis une trahison et devait être exécuté.

Trump, sa femme Melania et leur fils Barron ont été brièvement emmenés dans le bunker présidentiel souterrain lors de troubles à l’extérieur de la Maison Blanche la semaine suivant le meurtre de George Floyd par la police de Minneapolis, selon CNN, citant des extraits du nouveau livre du Wall Street Journal Le journaliste Michael Bender a intitulé « Franchement, nous avons gagné cette élection : l’histoire intérieure de la perte de Trump ».

L’histoire du bunker a rapidement fait son chemin dans la presse à l’époque. La semaine suivante, Trump a affirmé qu’il ne faisait qu’« inspecter » le bunker.

Selon Bender, Trump a fulminé à propos de l’histoire lors d’une réunion avec les meilleurs militaires, les forces de l’ordre et des assistants après sa sortie.

« Trump a débordé sur l’histoire du bunker dès leur arrivée et leur a crié de fumer celui qui l’avait divulgué. C’était le plus bouleversé que certains assistants aient jamais vu le président », a écrit Bender, selon CNN.

« Quiconque a fait cela, il devrait être accusé de trahison ! » Trump aurait crié. « Ils devraient être exécutés !

Il est resté en colère contre la fuite pendant des jours et a demandé à plusieurs reprises à son chef de cabinet, Mark Meadows, s’il avait trouvé la fuite, selon le livre. Les gens qui avaient entendu Trump « ont interprété l’explosion comme le signe d’un président paniqué », a-t-il déclaré.

Un porte-parole de l’ancien président a déclaré à CNN que le récit de Bender n’était pas vrai, affirmant que Trump « ne l’a jamais dit ni suggéré à personne ».

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*