Matt Gaetz prend la parole lors du Free Britney Rally, ce qui laisse perplexe les utilisateurs de Twitter

[ad_1]

La politique fait d’étranges compagnons de lit.

Comment expliquer autrement le soutien que le représentant scandalisé Matt Gaetz (R-Fla.) accorde à Britney Spears alors qu’elle cherche à mettre fin à la tutelle qui a restreint ses droits pendant 13 ans ?

Mercredi, Gaetz – qui fait actuellement l’objet d’une enquête du FBI sur des allégations de trafic sexuel et d’avoir eu des relations sexuelles avec un mineur – s’est entretenu avec les fans du chanteur devant un palais de justice de Los Angeles lors d’un audience concernant le cas controversé de tutelle de Spears.

« Britney a été maltraitée par les médias, elle a été maltraitée par un père arnaqueur et elle a été maltraitée par le système judiciaire américain », a déclaré Gaetz. « Nous devons nous rassembler et créer (…) un changement fédéral dans la loi qui libérera Britney et les millions d’Américains qui sont touchés par un système de tutelle corrompu qui permet aux gens de profiter des faibles. »

Gaetz a ensuite tenté d’unifier l’Amérique autour d’une « chose sur laquelle nous pouvons tous être d’accord : » que le père de Spears, Jamie Spears, « est un connard », a-t-il déclaré.

Bien que certains puissent conclure que Gaetz a cyniquement sauté dans le train « Free Britney » pour détourner l’attention de ses divers scandales, The Hill a noté que le républicain de Floride avait invité la chanteuse à témoigner au sujet de sa tutelle devant le Congrès plus tôt ce mois-ci.

Pourtant, les utilisateurs de Twitter étaient perplexes face à l’apparition de Gaetz au rassemblement.

Certains fans de Spears ont averti qu’il n’aiderait pas sa cause.

Gaetz n’est pas le seul républicain à essayer de tirer quelque chose de l’attention portée à la bataille judiciaire de Spears.

Mercredi, Forbes a rapporté que le Comité national républicain du Congrès avait demandé pour lever des fonds sur les contestations judiciaires de Spears en envoyer des textos aux donateurs qu’elle est « une victime de la censure et de la censure excessives du gouvernement », les exhortant à « rejoindre la lutte pour la liberté ».

.
[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*