Les hommages à l’exorciste de Wellington Paranormal, expliqués

[ad_1]

Le premier épisode de Wellington Paranormal présente de multiples références au classique de l’horreur de tous les temps L’Exorciste.

AVERTISSEMENT : ce qui suit contient des spoilers pour le premier épisode de Wellington Paranormal, « Demon Girl », désormais disponible via The CW et HBO Max.

Comme son spectacle parent Ce que nous faisons dans l’ombre, Wellington Paranormal connaît son chemin autour d’une référence de film d’horreur. La série ne perd pas de temps en évoquant un véritable classique dans son premier épisode. La scène d’ouverture de « Demon Girl » voit les protagonistes de la série Officier O’Leary et Officier Minogue rencontrer l’adolescent possédé titulaire. Son premier acte fait référence à la scène la plus célèbre du classique L’Exorciste, qui aura bientôt une Halloween suite inspirée du redémarrage. Après un regard dramatique, l’adolescent possédé commence à vomir des projectiles. C’est une référence directe à la scène emblématique où l’enfant possédé Regan vomit directement au visage du père Damien Karras. C’est une scène qui a été parodiée par tout le monde de Saturday Night Live à Clé et Peel.

CONNEXES: Pourquoi The Exorcist 3 est BIEN meilleur que The Conjuring 3

L’exorciste de Wellington Paranormal l’hommage va au-delà du vomi de projectile, cependant. Lorsque les agents demandent à la fille son nom, elle répond qu’il s’agit de Bazu’aal, ce qui est évocateur mais juridiquement distinct de celui de l’exorciste Pazuzu. La voix de la fille possédée est également similaire à celle de Reagan, en ce sens qu’elle est profondément déformée et démoniaque. Cela met en place une ligne de l’officier Minogue à propos de la fille ayant besoin d’un losange qui fait rire le démon, bien qu’il puisse s’agir d’un mal générique.

En attendant dans une salle d’interrogatoire que les policiers l’interrogent, la fille possédée par Bazu’aal utilise l’espace pour s’allonger. Elle se penche en arrière et marche sur les mains, effectuant la même marche d’araignée que Reagan a fait dans L’Exorciste. C’est un mouvement qui est également familier aux fans de catch grâce à Bray Wyatt de la WWE. Ceci est affiché sur une caméra de surveillance alors qu’elle grimpe le mur.


Linda-Blair-dans-l'exorciste

CONNEXES: American Horror Story: Les inspirations derrière l’hôtel Cortez

Après que la fille démoniaque se soit échappée de la station, O’Leary et Minogue sont spécifiquement sollicités pour une dispute conjugale. Quand ils arrivent, ils découvrent que le Bazu’aal a possédé le père de l’adolescent, Gary. Sa femme interprète Gary « enfreindre la loi de la gravité » en se suspendant au plafond comme une crise de la quarantaine. Après avoir fait descendre le possédé Gary du plafond, sa tête commence à se tordre dans un cercle complet à 360 degrés dans un autre classique Exorciste moment.

Après leur rencontre avec Gary, il devient évident pour tout le monde sauf pour O’Leary et Minogue que Bazu’aal peut sauter d’un corps hôte à l’autre, car le démon passe bientôt de Gary à sa femme. semblable au démon Azazel dans Déchu et de Loki Sylvie.

Après avoir mené Minogue dans une poursuite à pied à travers un terrain de jeu, il possède un chien. Parlant à travers le chien, Bazu’aal raconte à Minogue les efforts explicites de sa mère en enfer. La ligne est censurée, mais c’est une référence à la raillerie de Pazuzu à propos de la mère du père Karass dans L’Exorciste, ce qui a conduit à la scène de vomissement. Minogue semble plus perturbé par l’idée d’un chien qui parle que ce qu’il avait à dire sur sa mère – ou l’apocalypse imminente.


CONNEXES: Fear Street Part 2 a confirmé l’identité de C. Berman plus tôt que prévu

Les officiers et leur patron, le sergent Maaka, traquent Bazu’aal jusqu’au point où les morts ressusciteront à Wellington. Lorsque Bazu’aal passe du chien à un sans-abri, Maaka se rend compte qu’il doit effectuer un exorcisme pour arrêter le démon. Après avoir regardé une vidéo YouTube « comment faire », O’Leary est capable de sauver Minogue d’être sacrifié par le démon en disant « la puissance du Christ vous oblige », celui de l’exorciste la ligne parodiée la plus célèbre. C’est ce que crient les pères Karras et Merrin alors qu’ils tentent de chasser Pazuzu de Regan.

L’Exorciste est un bon cadre pour accrocher Wellington Paranormal premier épisode le. La série a pu établir son ton en donnant sa propre tournure à un classique qui a toujours été un terrain fertile pour la parodie.

Avec Mike Minogue, Karen O’Leary et Maaka Pohatu, Wellington Paranormal est diffusé le dimanche à 21 h HE/PT sur The CW, avec des épisodes disponibles sur HBO Max le lendemain.


A propos de l’auteur


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*