Le photographe de Reuters danois Siddiqui tué dans un combat entre les forces afghanes et les talibans

Un photographe lauréat du prix Pulitzer de l’agence de presse Reuters a été tué vendredi lors d’un affrontement entre les forces afghanes et les talibans.

Le danois Siddiqui, un ressortissant indien qui avait été intégré dans la ville afghane de Kandahar avec les forces spéciales du pays, avait rapporté des combats entre des commandos afghans et des combattants talibans lorsqu’il a été tué, a rapporté Reuters.

Siddiqui a été tué par des tirs croisés des talibans près du poste frontière avec le Pakistan alors que les forces afghanes se battaient pour reprendre la principale zone de marché de Spin Boldak, a déclaré à Reuters un commandant afghan. Siddiqui, qui avait été blessé au bras par des éclats d’obus plus tôt vendredi, s’adressait à des commerçants lorsque les talibans ont de nouveau attaqué, le tuant avec un officier supérieur afghan.

Le président de Reuters Michael Friedenberg et la rédactrice en chef Alessandra Galloni ont déclaré dans un communiqué qu’ils cherchaient toujours plus d’informations sur la mort de leur collègue.


Mohammad Ponir Hossain via Reuters

Le danois Siddiqui, un photographe de Reuters basé en Inde, pose pour une photo à la bibliothèque Low Memorial de l’Université Columbia lors de la cérémonie de remise du prix Pulitzer, à New York le 30 mai 2018.

« Le danois était un journaliste exceptionnel, un mari et un père dévoué et un collègue très apprécié », indique le communiqué. « Nos pensées vont à sa famille en ce moment terrible. »

Siddiqui a couvert les crises dans le monde entier, y compris en Irak, au Népal et à Hong Kong. En 2018, il faisait partie de l’équipe de photographie de Reuters pour remporter le prix Pulitzer de la photographie de reportage pour avoir documenté la crise des réfugiés rohingyas.

Plus de 60 professionnels des médias ont été tués en Afghanistan entre 2018 et 2021, ont déclaré les Nations Unies dans un rapport publié cette année.

Les troupes américaines devraient quitter l’Afghanistan d’ici la fin du mois prochain après 20 ans de guerre, malgré la présence croissante des forces talibanes qui reprennent certaines parties du pays.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*