Spider-Man part en guerre et le flash fait face à son passé

[ad_1]

Chaque semaine, Avresco a votre guide pour parcourir les nouvelles et récentes sorties de bandes dessinées, les offres spéciales, les éditions collectées et les rééditions, et nous nous engageons à vous aider à choisir celles qui valent votre argent durement gagné. C’est une petite tranche de Avresco que nous aimons appeler Problèmes majeurs.

Si vous le souhaitez, vous pouvez acheter nos recommandations directement sur comiXology avec les liens fournis. Nous fournirons même des liens vers les livres sur lesquels nous ne sommes pas si chauds, juste au cas où vous ne voudriez pas nous croire sur parole. N’oubliez pas de nous dire ce que vous pensez des livres de cette semaine dans les commentaires ! Et comme toujours, SPOILERS AVANT !

LE FLASH ANNUEL 2021 (DC)


Les Speedsters de la famille Flash

COMIXOLOGIE

Au cours des dernières années, Wally West a dû faire face aux retombées prolongées de la Héros en crise crossover, où il a tué par inadvertance plusieurs héros. Alors que DC a progressivement absous Wally ces derniers mois, Jeremy Adams, Fernando Pasarin, Brandon Peterson, Hi-Fi, Michael Atiyeh et Steve Wands donnent enfin à Wally la fermeture et l’absolution dont il a besoin dans Le Flash Annuel 2021.

En plus de terminer l’intrigue de voyage dans le temps qui s’est déroulée Le flash, cet annuel semble principalement fonctionner comme une déclaration finale sur les ramifications de Héros en crise, et il le fait avec brio. Bien qu’il transforme essentiellement le croisement introspectif en une histoire de super-héros plus standard, il le fait avec un sérieux qui respecte la gravité de l’événement et certaines séquences d’action bien dessinées.

CONNEXES: Scarlet Witch: X-Men fait allusion à un détail qui pourrait être MASSIF pour Wanda

SINISTRE GUERRE #1 (MERVEILLE)


Spider-Man sinistre guerre 1

COMIXOLOGIE

Avec la prochaine ère d’Amazing Spider-Man à l’horizon, le run on the wall-crawler de l’écrivain Nick Spencer atteint son crescendo avec Guerre sinistre #1, par Spencer, Mark Bagley, Andrew Hennessy, John Dell, Andy Owens, Brian Reber et Joe Caramagna. Au cours des derniers mois, L’incroyable Spider-Man a introduit une rafale de scénarios en succession rapide qui ont tous conduit ici.

Bien que ce problème porte sensiblement ce bagage narratif, il s’agit toujours d’un début épique à la fin d’une ère pour Spider-Man. L’artiste vétéran de Spider-Man, Bagley, livre son travail typiquement fort avec son style classique, ce qui donne un aspect dynamique aux nombreuses photos de groupe et aux scènes de combat bondées du livre. Ce n’est pas nécessairement adapté aux nouveaux lecteurs, mais Guerre sinistre offre une conclusion intrigante à ce qui a précédé.

CHEMIN DE X #4 (MARVEL)


Way of X Nightcrawler Legion

COMIXOLOGIE

En mettant l’accent sur les tentatives de Nightcrawler de comprendre les ramifications spirituelles de la nation insulaire Krakoa, Voie de X a commencé avec l’une des prémisses les plus obtuses de l’ère X-Men actuelle. Mais en faisant de Legion un co-responsable et en réintroduisant la menace d’Onslaught, le livre s’est aventuré dans un territoire délicieusement réfléchi et étrange, comme Si Spurrier, Bob Quinn, Hava Tartaglia et Clayton Cowles Voie de X #4 en atteste.

Alors que Nightcrawler fait face à un dilemme moral présenté par un méchant X-Men des années 90, Legion affronte Onslaught de manière littérale pour la première fois. Tout au long de ces deux intrigues, le script pose des questions intéressantes et offre des réponses encore plus intrigantes, car l’équipe artistique fait avancer les débats, riches en dialogues.

CONNEXES: Le Dark Knight de Michael Keaton revient dans l’aperçu de Batman ’89

ÉTRANGERS : APRÈS 1 (MARVEL)


Conséquences des extraterrestres

COMIXOLOGIE

Distingué du principal de Marvel Extraterrestre bande dessinée, Extraterrestres : conséquences est un one-shot de Benjamin Percy, Dave Watcher, Christopher Sotomayor et Ariana Maher. Ce numéro offre des sensations fortes Xenomorph et la terreur cosmique est classique Extraterrestres manière, bien qu’il ne soit pas tout à fait clair comment cela aura une plus grande incidence sur la franchise.

Pourtant, cette histoire d’un groupe d’activistes anti-entreprises retournant à Hadley’s Hope, le site de Extraterrestres’ l’action, est une affaire laconique et tendue. Bien qu’il y ait assez d’idées ici pour alimenter une histoire plus longue, ce livre plonge directement dans l’action et donne à l’équipe artistique la possibilité de briller. Le xénomorphe bioluminescent qui hante cette histoire a un design saisissant qui saute de la page, et les meilleures pages de cette bande dessinée l’envoient à l’attaque. Bien que cela puisse être juste un solide, court Extraterrestres histoire, c’est tout ce que cela doit vraiment être.

LE JOKER #5 (DC)


Le Joker dans les contraintes d'Arkham

COMIXOLOGIE

Malgré son titre, Le Joker a trouvé un terrain étonnamment fertile en creusant dans la rivalité de plusieurs décennies entre le méchant titulaire et le commissaire Gordon. Et avec l’histoire autonome dans Le Joker #5, Matthew Rosenberg, James Tynion IV, Francesco Francavilla et Tom Napolitano livrent un conte magnifique et obsédant de la première nuit du Joker en tant que résident de l’asile d’Arkham.

Entre le cadre et l’art maussade brillant de Francavilla, cette histoire se lit comme un compagnon perdu de Batman : Première année. Même si la fin semble être une fatalité, le scénario et l’art travaillent ensemble pour faire monter la tension de manière experte avant une révélation finale déchirante qui fait que ce problème unique vaut la peine d’être repris.

Nous espérons que les articles que nous vous recommandons vous plairont ! Comic Book Resources a des partenariats d’affiliation et, à ce titre, nous recevons une part des revenus de votre achat. Cela n’affectera pas le prix que vous payez et nous aide à offrir les meilleures recommandations de produits.


A propos de l’auteur


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*