Une star anglaise réagit aux vils abus raciaux

[ad_1]

L’Anglais Bukayo Saka a déclaré qu’il ne serait pas brisé par son penalty raté lors de la finale de l’Euro 2020 ou par les vils abus racistes qu’il a subis au lendemain, bien qu’il ait supplié les sites de médias sociaux de faire plus pour empêcher la propagation de messages racistes.

Après avoir illuminé le tournoi de cet été avec de brillantes performances, Saka a ajouté son nom à la longue liste des joueurs anglais ayant raté un penalty lors d’une fusillade alors que l’arrêt de Gianluigi Donnarumma a confirmé que l’attente des Trois Lions pour le succès du tournoi majeur se poursuivrait.

Après une brève période de réflexion après le tournoi, le joueur de 19 ans a repris ses page personnelle sur les réseaux sociaux pour remercier les fans qui lui ont envoyé des messages de soutien ces derniers jours – et bien qu’amèrement déçu du résultat, se dit immensément fier de ses coéquipiers.

« Je suis resté à l’écart des réseaux sociaux pendant quelques jours pour passer du temps avec ma famille et réfléchir aux dernières semaines », a écrit Saka. « Ce message ne rendra pas justice à la gratitude que je suis pour tout l’amour que j’ai reçu, et je sens que je dois remercier tous ceux qui m’ont soutenu.

Bukayo Saka est consolé par Gareth Southgate

Bukayo Saka est consolé par Gareth Southgate / Laurence Griffiths/Getty Images

« Ce fut un honneur de faire partie d’une équipe d’Angleterre qui montre l’exemple, ce sont des frères pour la vie et je suis reconnaissant pour tout ce que j’ai appris de chacun des joueurs et du staff qui ont travaillé si dur.

« Aider une équipe à atteindre notre première finale en 55 ans, voir ma famille dans la foule, savoir ce qu’ils ont abandonné pour m’aider à y arriver, cela signifiait tout pour moi.

« Il n’y a pas de mots pour vous dire à quel point j’étais déçu du résultat et de ma pénalité. Je croyais vraiment que nous gagnerions pour vous. Je suis désolé de ne pas avoir pu vous ramener à la maison cette année, mais je vous promets que nous donnerons tout ce que nous avons pour nous assurer que cette génération sache ce que c’est que de gagner.

« Ma réaction après le match a tout dit, j’avais tellement mal et j’avais l’impression de vous laisser tomber, ainsi que ma famille anglaise, mais je peux vous promettre ceci … Je ne laisserai pas tomber ce moment ou la négativité que j’ai ai reçu cette semaine me briser.

Après avoir réfléchi à la campagne de l’Angleterre, Saka a profité de l’occasion pour s’adresser aux plateformes de médias sociaux qui ont efficacement facilité les vils abus racistes reçus par lui-même, Marcus Rashford et Jadon Sancho.

Saka pense qu’il faut faire davantage pour arrêter la diffusion de messages aussi blessants, mais il a encore une fois remercié ceux qui l’ont soutenu et s’est élevé contre les personnes qui ont envoyé les abus.

« Pour ceux qui ont fait campagne en mon nom et envoyé mes lettres sincères, m’ont souhaité bonne chance ainsi qu’à ma famille – je suis très reconnaissant », a-t-il ajouté. « C’est ce que le football devrait être. La passion, des personnes de toutes races, sexes, religions et origines se réunissant avec une joie partagée des montagnes russes du football.

« Aux plateformes de médias sociaux Instagram, Twitter et Facebook. Je ne veux pas qu’un enfant ou un adulte doive recevoir les messages haineux et blessants que moi, Marcus et Jadon avons reçus cette semaine.

La majorité du pays a montré son soutien à Saka, Rashford et Sancho

La majorité du pays a montré son soutien à Saka, Rashford et Sancho / Charlotte Tattersall/Getty Images

« J’ai su instantanément le genre de haine que j’étais sur le point de recevoir et c’est une triste réalité que vos puissantes plateformes ne font pas assez pour arrêter ces messages.

« Il n’y a pas de place pour le racisme ou la haine de quelque nature que ce soit dans le football ou dans n’importe quel domaine de la société et pour la majorité des personnes qui se rassemblent pour interpeller les personnes qui envoient ces messages, en prenant des mesures et en signalant ces commentaires à la police et en conduisant dissiper la haine en étant gentils les uns envers les autres, nous gagnerons.

« L’amour gagne toujours. »


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*