Jeux olympiques de Tokyo : le premier résident du village olympique testé positif au COVID-19

TOKYO (AP) – Le premier résident du village olympique a été testé positif au COVID-19, ont annoncé samedi les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo.

Les responsables ont déclaré qu’il ne s’agissait pas d’un athlète avec l’ouverture des Jeux dans un peu moins d’une semaine le 23 juillet. Des responsables de Tokyo, dont Seiko Hashimoto, présidente du comité d’organisation, ont confirmé le cas et ont déclaré que le test positif avait eu lieu vendredi. Les organisateurs disent pour des raisons de confidentialité qu’ils ne peuvent offrir qu’une description vague et peu de détails.

« Dans la situation actuelle, que des cas positifs surviennent est quelque chose que nous devons supposer possible », a déclaré Toshiro Muto, PDG du comité d’organisation de Tokyo.

La personne est simplement identifiée comme un « personnel concerné par les jeux ». La personne est également répertoriée comme un non-résident du Japon. Les responsables de Tokyo ont déclaré que la personne avait été placée en quarantaine de 14 jours.

Le village olympique de la baie de Tokyo abritera environ 11 000 athlètes pendant les Jeux olympiques et des milliers d’autres membres du personnel.

Le président du CIO, Thomas Bach, a déclaré cette semaine qu’il n’y avait aucun risque que les athlètes du village transmettent le virus aux Japonais ou à d’autres habitants du village.

Les organisateurs disent que depuis le 1er juillet et samedi, 44 personnes relevant de leur « juridiction » ont été testées positives. Aucun n’impliquait des personnes vivant dans le village et la plupart sont identifiés comme des « contractants » pour Tokyo 2020 et du « personnel concerné par les jeux ». La liste comprend un athlète – qui a été testé positif le 14 juillet – et trois membres des médias.

Sur les 44, seuls 12 sont répertoriés comme « non-résidents du Japon ».

Les organisateurs disent que les athlètes et le personnel qui ont été absents de Tokyo lors des camps d’entraînement sont exclus de cette liste et de leur comptabilité.

Les responsables de Tokyo ont déclaré qu’ils ne pouvaient pas donner d’estimation du nombre de personnes dans le village samedi.

Vendredi à Tokyo, de nouveaux cas de COVID-19 ont été signalés à 1 271. Ils étaient 822 il y a une semaine, et cela marque le 27e jour consécutif que les cas étaient plus élevés qu’une semaine auparavant. Jeudi, de nouveaux cas ont été signalés à 1 308, ce qui est le plus élevé en six mois.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*