Fear Street Partie 3: Solomon Goode était voué à l’échec

[ad_1]

Dans Fear Street Part 3: 1666, alors que nous apprenons la vérité sur Sarah Fier et la malédiction de la sorcière, il est clair que le plan du méchant était toujours voué à l’échec.

AVERTISSEMENT : ce qui suit contient des spoilers pour Rue de la peur Partie 3: 1666, maintenant en streaming sur Netflix.

Dans Rue de la peur Partie 3: 1666, nous découvrons que le clan Goode a mené une conspiration pendant des siècles, faisant croire à Shadyside que Sarah Fier était la sorcière derrière la malédiction et les massacres qui ont suivi. Salomon l’a commencé à la colonie de l’Union lorsque la ville était un village puritain, et maintenant, le shérif Nick a continué la mascarade afin qu’il puisse invoquer des tueurs pour obtenir des sacrifices de sang pour la prospérité de Sunnyvale. Cependant, après avoir vu comment Salomon a lancé le sort et l’a recouvert, il est clair que son plan était toujours voué à l’échec.

Son incompétence se manifeste pour la première fois lorsque Sarah lui rend visite après avoir échappé à la foule à Union. Des rumeurs circulent selon lesquelles elle est lesbienne, ce qui est une hérésie et une porte d’entrée vers Satan, selon les pensées des fanatiques qui y vivent sur le domaine. Le fait que le pasteur Cyrus Miller ait assassiné des enfants, et maintenant, sa fille, Hannah, est l’amante avec laquelle Sarah a été repérée, Sarah a un drapeau rouge sur le dos qui la rend coupable avant le procès.

CONNEXES: Fear Street Partie 2: Comment [SPOILER] Devient le tueur de Nightwing


Solomon Goode dans Fear Street Part 3 1666. Il est éclairé aux flambeaux.

Mais quand elle arrive chez Salomon, comme c’est un ami de la famille, il la cache par sympathie. Cependant, Salomon aurait dû la laisser prendre car elle fournit la couverture parfaite pour ses manières occultes. Cela n’a aucun sens de la mettre à l’abri parce qu’au fond, sa famille est sacrifiable.

Après tout, son frère, Josh, a été tué par un Cyrus possédé, donc si la ville veut lyncher Hannah et Sarah, Salomon sortira libre et pourra invoquer des tueurs chaque fois qu’il aura besoin d’enrichir les terres. Mais alors qu’il l’héberge, elle se glisse sous sa maison, trouve le repaire et le cercle d’invocation de la sorcière, et se rend compte qu’il est le méchant.

CONNEXES: Fear Street Part 2 a des trous de complot terrifiants

Cela la conduit à s’échapper du dessus, seulement pour que Salomon l’arrête après lui avoir coupé la main. Mais vu qu’il remontait par l’arrière, il aurait pu la poignarder et la tuer. Cela aurait eu du sens car elle aurait pu dire à ses amis, à son père ou à la foule à la pendaison où se trouvait le repaire surnaturel de Salomon.


Il risque tout, et certes, bien que ce soit la commodité de l’intrigue, cela ne le décrit pas comme intelligent. En faisant cela, lorsque Sarah est pendue, il lui permet de le maudire, et dans la finale, lorsque Nick se coince la main dans la passerelle infernale gluante du repaire, c’est l’esprit de Sarah qui le hante lorsqu’il voit les victimes.

Cela permet à Deena de tuer Nick et de mettre fin à la malédiction, mais tout peut être imputé à l’homme qui a presque ruiné l’alibi. Si Salomon avait juste laissé la foule attraper Sarah, elle n’aurait pas compris ce qu’il a fait, ainsi, son esprit n’aurait pas enduré de briser l’esprit de Nick. En fin de compte, la stupidité de Salomon permet à Sarah de devenir une malédiction; celui qui a marqué les Goodes et a attendu la bonne occasion pour les visser.

de Netflix Rue de la peur trilogie — Partie 1 : 1994, Partie 2 : 1978 et Partie 3: 1666 — basé sur les travaux du célèbre auteur RL Stine, est disponible sur Netflix. La série met en vedette Sadie Sink, Kiana Madeira, Ashley Zukerman et Gillian Jacobs.


A propos de l’auteur


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*