Le Canada laissera les Américains vaccinés entrer dans le pays le 9 août

[ad_1]

TORONTO (AP) – Le Canada a annoncé lundi qu’il commencerait à laisser entrer au Canada les citoyens américains entièrement vaccinés le 9 août et ceux du reste du monde le 7 septembre.

Les responsables ont déclaré que l’exigence de quarantaine de 14 jours sera levée à compter du 9 août pour les voyageurs éligibles qui résident actuellement aux États-Unis et ont reçu un cours complet d’un vaccin COVID-19 approuvé pour une utilisation au Canada.

Le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair, qui a déclaré s’être entretenu vendredi avec le secrétaire américain à la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas, a déclaré que les États-Unis n’avaient pas encore indiqué leur intention de modifier les restrictions actuelles à la frontière terrestre. Les Canadiens peuvent se rendre aux États-Unis avec un test COVID-19 négatif.

Lorsqu’on lui a demandé à Washington si les États-Unis rendraient la pareille, l’attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré : « Nous continuons de revoir nos restrictions de voyage. Toute décision concernant la reprise du voyage sera guidée par nos experts en santé publique et médicaux. … Je ne le regarderais pas à travers une intention réciproque.

Le député démocrate américain Brian Higgins, dont le district comprend Buffalo et Niagara Falls, a déclaré que les États-Unis avaient « négligé d’accorder à la réouverture de la frontière nord l’attention sérieuse qu’elle mérite, et il n’y a aucune excuse ».

Les autorités canadiennes ont également annoncé que les enfants qui ne sont pas vaccinés mais voyagent avec des parents vaccinés n’auront pas à être mis en quarantaine, mais devront éviter les activités de groupe, notamment les écoles et les garderies.

Le ministre des Transports Omar Alghabra a également déclaré que l’interdiction des vols directs en provenance d’Inde serait prolongée jusqu’au 21 août en raison de la variante delta. « La situation en Inde est toujours très grave », a-t-il déclaré.

Le Premier ministre Justin Trudeau a déclaré la semaine dernière que le Canada pourrait commencer à autoriser les Américains entièrement vaccinés dans le pays à partir de la mi-août pour les voyages non essentiels et devrait être en mesure d’accueillir les voyageurs entièrement vaccinés de tous les pays d’ici début septembre.

Le Canada est en tête des pays du G20 en termes de taux de vaccination, avec environ 80 % des Canadiens admissibles vaccinés avec leur première dose et plus de 50 % des personnes admissibles entièrement vaccinées.

« Ce week-end, nous avons même dépassé les États-Unis. en termes de personnes entièrement vaccinées », a déclaré Trudeau. « Grâce à l’augmentation des taux de vaccination et à la baisse des cas de COVID-19, nous sommes en mesure d’aller de l’avant avec des mesures frontalières ajustées. »

La réouverture aux États-Unis est d’abord une « reconnaissance de notre lien unique, en particulier entre les communautés frontalières », a déclaré Trudeau.

Au début de la pandémie, les gouvernements américain et canadien ont fermé la frontière de plus de 5 500 milles (8 800 kilomètres) au trafic non essentiel. Avec l’augmentation des taux de vaccination et la baisse des taux d’infection, certains étaient contrariés que les deux gouvernements n’aient pas élaboré de plans pour rouvrir complètement la frontière.

Le Canada a commencé à assouplir ses restrictions plus tôt ce mois-ci, permettant aux Canadiens entièrement vaccinés ou aux résidents légaux permanents de rentrer au Canada sans mise en quarantaine. Mais parmi les exigences, il y a un test négatif pour le virus avant leur retour, et un autre une fois qu’ils reviennent.

La pression monte sur le Canada pour qu’il continue d’assouplir les restrictions à la frontière, qui sont en vigueur depuis mars 2020. Offrir des exemptions pour les voyages au Canada au milieu de la pandémie est politiquement sensible et Trudeau devrait convoquer des élections fédérales le mois prochain.

Les responsables canadiens ont déclaré qu’ils aimeraient que 75 % des résidents canadiens admissibles soient entièrement vaccinés avant d’assouplir les restrictions frontalières pour les touristes et les voyageurs d’affaires. Le gouvernement canadien s’attend à ce que suffisamment de vaccins soient livrés pour que 80 % des Canadiens admissibles soient complètement vaccinés d’ici la fin juillet. Les États-Unis n’ont autorisé les exportations de vaccins au Canada qu’au début du mois de mai.

Le trafic commercial fait des allers-retours normalement entre les deux pays depuis le début de la pandémie.

La US Travel Association estime que chaque mois de fermeture de la frontière coûte 1,5 milliard de dollars. Les responsables canadiens affirment que le Canada a accueilli environ 22 millions de visiteurs étrangers en 2019, dont environ 15 millions en provenance des États-Unis.

.
[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*