Test Gigabyte Aero 15 OLED XD : puissant, cher et défectueux

[ad_1]

Gigabyte a publié une mise à jour mineure de l’Aero 15 OLED, son ordinateur portable phare ciblant les joueurs et les professionnels de la création. Comme le modèle de l’année dernière, cet Aero 15 dispose d’un écran OLED 4K et d’une sélection de ports décente avec Thunderbolt 4 et HDMI 2.1. Comme le modèle de l’année dernière, il a également un design en aluminium quelque peu maladroit, un clavier RVB flashy, un capteur d’empreintes digitales dans le trackpad et une webcam mal située sous l’écran. Le grand changement est que l’Aero 15 comprend désormais les derniers processeurs Intel de 11e génération et la carte graphique RTX 3070 de Nvidia.

Les performances que j’ai vues ici n’étaient pas une mise à niveau massive de l’Aero 15 précédent, mais c’est toujours l’une des meilleures performances de jeu et de productivité que vous trouverez parmi les ordinateurs portables de cette taille. L’écran 60 Hz signifie que vous ne pourrez pas voir les fréquences d’images impressionnantes dont le nouveau matériel est capable, de sorte que de nombreux joueurs peuvent obtenir une meilleure expérience avec un appareil avec un écran à taux de rafraîchissement plus élevé. Mais si vous avez un œil sur un écran OLED, soit parce que vous travaillez sur la couleur sur le côté, soit parce que vous voulez simplement que vos jeux et vos films aient fière allure, cet appareil devrait faire le travail (bien que dans un bruit fort et chaud manière).

Le modèle Aero que j’ai coûte 2 099 $ et comprend le Core i7-11800H d’Intel, 32 Go de RAM et 1 To de stockage, en plus du RTX 3070 et de l’écran OLED 4K de 15,6 pouces. Vous pouvez mettre à niveau la RAM jusqu’à 64 Go par la suite et il existe deux emplacements de stockage M.2. Gigabyte ne vend pas encore ce modèle, mais il vend un modèle identique avec 16 Go de RAM pour 1 999 $.

Passons directement au jeu : Red Dead Redemption 2 en moyenne 80 ips sur le préréglage ultra en 1080p, tombant à 37 ips en 4K. Avec tous les curseurs au maximum manuellement, j’ai dû passer au préréglage moyen afin d’obtenir une fréquence d’images 4K jouable de 46 images par seconde. L’Ombre du Tomb Raider fonctionnait à 104 images par seconde en 1080p avec le lancer de rayons désactivé et à 81 images par seconde avec le lancer de rayons activé, tombant respectivement à 48 images par seconde et 29 images par seconde, en 4K. (Avec DLSS activé, 52fps et 38fps). Vous pouvez donc jouer à ces deux titres en 4K si vous le souhaitez, mais vous devrez abandonner les paramètres pour atteindre le point idéal de 60 images par seconde.

Une version plus récente, Cyberpunk 2077, fonctionnait à 71 ips avec le lancer de rayons désactivé et à 30 ips avec le lancer de rayons au maximum, tombant respectivement à 42 ips et 19 ips, en 4K (avec DLSS sur le paramètre Qualité). Notez que parce que l’Aero n’a qu’un écran à 60 Hz, vous ne pourrez pas voir l’avantage des fréquences d’images supérieures à 60 ips.

Le système de refroidissement, qui comprend deux ventilateurs à 71 pales et cinq caloducs, a maintenu le Core i7 à des températures raisonnables. Pendant le jeu, le processeur oscillait généralement en dessous du milieu des années 80 (Celsius) avec des pics occasionnels jusqu’aux années 80 ou 90. Le châssis lui-même, cependant, était souvent assez chaud sur le clavier et trop chaud sur le fond pour être confortablement posé sur mes genoux, même lorsque je travaillais simplement dans Chrome. Les fans sont également très, très bruyants sur le mode Turbo de Gigabyte – quelqu’un qui passait pendant que j’exécutais une exportation vidéo m’a demandé si l’ordinateur portable allait décoller.

Le logo Aero et la webcam sur le Gigabyte Aero 15.

Oui, c’est la webcam.

Les GPU mobiles de Nvidia peuvent être un peu déroutants car la même puce peut fournir des fréquences d’images très variables en fonction de sa puissance. Le RTX 3070 de l’Aero atteint une puissance de 105 W, tout comme le 3070 de l’Aorus 15G. Mais le Zephyrus G15 d’Asus plafonne à 100 W avec un boost dynamique, et la base Blade 15 de Razer comprend un 3070 avec une puissance maximale de 95 W. Les performances de jeu varieront selon le titre, mais dans l’ensemble, l’Aero tire des fréquences d’images comparables à ce que nous avons vu produire à la fois par le Blade et le Zephyrus en 1440p. Ils sont même un peu meilleurs que l’Aorus axé sur les jeux (qui a toujours un processeur Intel de 10e génération). D’autre part, l’Aorus équipé du RTX 3070 avec un écran 240 Hz 1080p ne coûte que 1 799 $, ce qui souligne le prix que vous payez pour l’écran OLED de l’Aero.

Le clavier Gigabyte Aero 15 OLED vu d'en haut, illuminé en bleu clair.

Vous pouvez personnaliser les couleurs et les effets du clavier.

En dehors du monde du jeu, l’Aero était plutôt un sac mixte. L’ordinateur portable est préchargé avec une nouvelle application Control Center propriétaire, qui est alimentée par Azure AI de Microsoft. En théorie, cette fonction permet à l’ordinateur de basculer automatiquement entre les profils de couleur, de puissance et de performances (mode créateur, mode jeu, mode réunion, etc.) en fonction de l’application que vous utilisez. C’était une bonne idée, mais le fait que la luminosité de mon écran change et qu’une notification s’affiche à chaque fois que je saute dans Chrome ou Steam est plus une nuisance qu’une aide, alors j’ai fini par l’éteindre.

Du côté de la productivité, l’Aero a surmonté ma charge de travail habituelle, qui comprend une douzaine d’onglets Chrome, Slack, Spotify et quelques travaux photo occasionnels. Il n’a étrangement pas fait aussi bien que son prédécesseur lors de notre test Premiere Pro, qui consiste à exporter une vidéo 4K de cinq minutes et 33 secondes; l’Aero de cette année a pris quatre minutes et cinq secondes pour terminer la tâche, là où son prédécesseur (l’Aero 15 OLED XB) a pris un peu plus de deux ans et demi – Gigabyte dit que cela pourrait être dû aux pilotes de Nvidia. C’est toujours l’un des temps les plus rapides que nous ayons jamais vus depuis un ordinateur portable ; l’Aorus 15G et le Blade 15 Base, avec ce même GPU, ont tous deux pris plus de six minutes, tandis que le Dell XPS 15 avec une GTX 1650 Ti a pris 4h23.

Le Gigabyte Aero 15 s'ouvre sur un piano.  L'écran affiche une photo de Night City de Cyberpunk 2077 depuis l'intérieur d'une haute fenêtre de bureau.

L’affichage couvre 100 pour cent de la gamme sRGB, 100 pour cent d’AdobeRGB et 100 pour cent de P3.

Les exportations de Premiere Pro ne sont pas une comparaison de pommes à pommes, bien sûr, car différentes versions peuvent produire des résultats différents. Sur le benchmark Puget Systems pour Premiere Pro, qui teste à la fois les performances de lecture en direct et d’exportation avec des médias à des résolutions 4K et 8K, l’Aero a obtenu un 824. C’est l’un des scores les plus élevés que j’ai jamais vus sur une unité de test, et il souffle loin de la concurrence, battant solidement le Zephyrus G15, le Blade 15 et l’Aorus 15G, ainsi que l’Aero XB avec un RTX 2070 Super Max-Q. C’est plus du double du score que nous avons vu avec le Dell XPS 15.

C’est un résultat assez impressionnant, mais vous devrez faire quelques compromis pour cette puissance. Tout d’abord, la durée de vie de la batterie est une sérieuse déception. Gigabyte a réclamé jusqu’à huit heures, mais même sur le profil Power Saver, la première unité Aero 15 qui m’a été envoyée ne m’en a donné que deux environ. Sur une deuxième unité, j’avais en moyenne trois heures et quatre minutes de travail continu. C’est bien si vous prévoyez de ne jamais emmener cette chose n’importe où (la brique d’alimentation 230W est également assez lourde) mais pour quelqu’un comme moi qui travaille souvent en déplacement, cette durée de vie n’est pas géniale— surtout autour de la barre des 2 000 $. Nous avons obtenu cinq heures et 45 minutes du XPS 15 et plus de six heures de l’Aorus 15G, donc cela vaut la peine d’être considéré si vous êtes un utilisateur mobile qui aime le look de l’Aero.

Il y a quelques autres choses. La webcam a un obturateur physique pratique, mais il est également situé juste au-dessus du clavier, directement sous le logo Aero sur la lunette inférieure; cela donne à tous ceux avec qui vous discutez en vidéo une vue imprenable sur vos narines. Il y a un capteur d’empreintes digitales dans le coin supérieur gauche du pavé tactile, ce qui est pratique, mais mon doigt s’y est également heurté plusieurs fois pendant que je naviguais. Enfin, le clavier est confortable (il a un pavé numérique et un léger clic), mais les lumières RVB flashy sont assez, bien, visibles, et ne seront pas nécessairement ce que tout le monde veut avoir dans un bureau ou un café.

Le Gigabyte Aero 15 OLED s'ouvre sur un piano vu de dessus, incliné vers la gauche.  Le clavier est allumé en bleu clair.  L'écran affiche un bureau avec un fond gris et blanc.

J’aurais juste aimé que ça dure plus longtemps.

Dans l’ensemble, l’Aero est une option décente pour vous si vous recherchez un ordinateur portable OLED puissant avec beaucoup de piquant. Mais ses inconvénients – en particulier la durée de vie de la batterie et la caméra nasale – sont importants, et il vaut la peine de se demander si vous tirerez pleinement parti des puces et de l’OLED 4K en retour.

Par exemple, aucun des titres populaires testés ici n’est idéal pour fonctionner en 4K avec ses paramètres maximum. Et tandis que l’Aero 15 obtient de meilleures fréquences d’images que l’Aorus en 1080p, vous ne verrez toujours que 60 images par seconde sur l’Aero, tandis que l’écran à taux de rafraîchissement plus élevé sur l’Aorus vous en montrera plus. Et il existe également une litanie d’ordinateurs portables QHD, le Zephyrus G15 et le Blade 15 inclus, qui peuvent très bien exécuter des jeux à cette résolution – et ils peuvent certainement dépasser 60 sur certains des titres ici.

Cela laisse les créateurs de contenu et autres professionnels qui envisagent d’utiliser l’Aero comme pilote de travail, comme le véritable public de cet appareil, et bien qu’il s’agisse certainement de l’un des ordinateurs portables les plus puissants pour ce type de charge de travail, je me demande combien d’entre eux les gens sont d’accord avec la courte durée de vie de la batterie et la nosecam. Ce sont peut-être des sacrifices qui valent la peine pour certaines personnes, mais ils sont certainement beaucoup à demander.

Photographie par Monica Chin / The Verge

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*