La Californie exigera que les employés de l’État et les travailleurs de la santé se fassent vacciner

[ad_1]

Les Californiens qui travaillent pour l’État, dans les soins de santé ou dans une poignée d’autres milieux à haut risque devront prouver qu’ils ont été entièrement vaccinés contre le COVID-19 ou subir des tests hebdomadaires, a annoncé lundi le gouverneur.

La politique entrera en vigueur pour les employés de l’État le 2 août. Les employés de ce que l’État a considéré comme des « lieux de rassemblement à haut risque » ont jusqu’au 9 août pour se faire vacciner, tandis que les employés des établissements de santé auront jusqu’au 23 août.

Les « lieux de rassemblement » comprennent les établissements résidentiels pour adultes et personnes âgées, les refuges pour sans-abri et les prisons – qui ont tous eu du mal à endiguer les épidémies de COVID-19.

L’ordre affecte plus de 2,25 millions de personnes. L’État emploie au moins 238 000 personnes et environ 2 millions travaillent dans le secteur public et privé des soins de santé, selon l’Associated Press.

L’annonce intervient alors que la variante delta du coronavirus gagne du terrain aux États-Unis, en particulier en Californie. Le comté de Los Angeles a rétabli son mandat de masque d’intérieur pour tous les citoyens, quel que soit leur statut vaccinal, alors que les cas delta ont commencé à augmenter au début du mois.

« Nous sommes maintenant confrontés à une pandémie de non vaccinés, et il faudra redoubler d’efforts pour protéger les Californiens de la dangereuse variante Delta », a déclaré le gouverneur Gavin Newsom (D) dans un communiqué. «En tant que plus grand employeur de l’État, nous donnons l’exemple et exigeons que tous les travailleurs de l’État et de la santé présentent une preuve de vaccination ou soient testés régulièrement, et nous encourageons les gouvernements locaux et les entreprises à faire de même.»

« Les vaccins sont sûrs – ils protègent notre famille, ceux qui ne peuvent vraiment pas se faire vacciner, nos enfants et notre économie », a-t-il déclaré. « Les vaccins sont la façon dont nous mettons fin à cette pandémie. »

Plus tôt lundi, le maire de New York, Bill de Blasio, a annoncé une mesure similaire pour les quelque 340 000 employés municipaux de la ville et a encouragé les entreprises privées à suivre l’exemple de la ville.

.
[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*