Les travailleurs de Californie et de New York devront se faire vacciner ou se faire tester

[ad_1]

L’État de Californie et la ville de New York ont ​​annoncé que les employés de l’État de Cali et de la municipalité de New York devront bientôt se faire vacciner ou subir des tests COVID-19 une ou deux fois par semaine.

Les deux annonces sont intervenues lundi, alors que la Californie a déclaré que les employés de l’État et les travailleurs de la santé devaient se faire vacciner ou tester deux fois par semaine, une preuve de vaccination devant ensuite être soumise avant le 2 août pour les employés de l’État et le 23 août pour les travailleurs de la santé. . Le maire de New York, Bill de Blasio, a annoncé les exigences de la ville lors d’une conférence de presse, partageant que «l’ensemble de la main-d’œuvre de la ville» sera mandaté pour se faire vacciner ou subir des tests hebdomadaires à partir du 13 septembre.

« Septembre est le pivot de la reprise », a déclaré de Blasio. « En septembre, de nombreux employeurs ramènent beaucoup de leurs employés. Septembre, c’est quand l’école commence, à plein régime. Septembre, c’est quand les gens reviennent de l’été. C’est en septembre que tout se passera. Ainsi, le 13 septembre, qui est le premier jour complet d’école, chaque employé de la ville devra être soit vacciné, soit testé chaque semaine. Cela signifie tout le monde.

de Blasio a déclaré que la ville « donne l’exemple », en raison de la variante de plus en plus répandue de Delta, avec environ 340 000 employés municipaux relevant de l’exigence, selon NPR.

À Cali, le programme de vérification des vaccins devrait commencer dès la semaine prochaine.

« Nous vivons une pandémie de non vaccinés. Tous ceux qui peuvent se faire vacciner devraient le faire », a écrit le gouverneur de Californie Gavin Newsom sur Twitter.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*