TJ Dillashaw subit une intervention chirurgicale pour une blessure au genou, dit qu’un « récupération très rapide » est attendue

[ad_1]

TJ Dillashaw va avoir besoin d’une intervention chirurgicale pour réparer l’une des blessures qu’il a subies lors de son combat avec Cory Sandhagen à l’UFC Vegas 32 samedi dernier.

Dillashaw a révélé mardi matin qu’il avait subi une IRM qui montrait plusieurs déchirures au genou. Ces déchirures nécessiteront une intervention chirurgicale, qu’il devrait subir bientôt. Dillashaw a également brièvement abordé son processus de récupération et il semble qu’il ne sera pas sur la touche pendant une période prolongée.

«Je suis allé passer une IRM aujourd’hui, j’ai découvert que j’avais subi une déchirure déplacée de la poignée du godet du ménisque latéral et une rupture du ligament collatéral latéral (LCL) à la fin du premier terrain d’atterrissage et de la livre tout en étant paresseux dans une position compromise,  » a écrit Dillashaw.

« La bonne nouvelle est que ces déchirures sont réparables et se rétabliront très rapidement. Je vais me faire opérer dans les prochains jours. J’ai adoré être dans la cage même si j’ai dû traverser des épreuves pour remporter la victoire. Merci pour le soutien, c’est la saison des ceintures maintenant.

Dillashaw savait que son genou était blessé à la fin du premier tour du combat. Au cours d’une de leurs ruées au sol, Sandhagen a attaqué la jambe gauche de Dillashaw et a tenté un crochet au talon pendant quelques secondes avant de se remettre sur pied. Le klaxon signifiant la fin du tour a retenti et Dillashaw a semblé marcher jusqu’à son coin en boitant légèrement. Il a rapidement expliqué à ses cornermen que son genou avait sauté.

L’ancien double champion des poids coq s’est battu avec ledit genou composé – et une horrible coupure sur son sourcil – pendant quatre tours supplémentaires et a remporté une victoire par décision partagée contre Sandhagen. Il a dit à Daniel Cormier lors de son entretien d’après-combat que son plan de match devait être ajusté à la lumière de la blessure, qu’il a attribuée à sa paresse alors qu’il était dans le crochet du talon.

« Mon genou, je l’ai fait sauter au premier tour », a déclaré Dillashaw. «Je suis devenu paresseux, je savais qu’il avait un verrou de jambe et j’étais juste en train de me détendre. Je suis devenu paresseux et je l’ai laissé le mettre là à la fin. Je ne pouvais pas lancer mes crochets. Quand je l’ai abattu, une fois j’ai essayé de lancer mon crochet, mon genou a sauté et j’ai dû sauter. Alors je me suis un peu arrêté et j’ai pris son dos. Mon plan de match était de jeter les crochets et cela est évidemment sorti par la fenêtre, vous savez. »

Dillashaw est revenu au sommet de la division et s’est assuré une deuxième place après sa défaite contre Sandhagen. Il a déclaré qu’il aimerait rencontrer le vainqueur du match revanche entre Aljamain Sterling et Petr Yan qui a été convenu pour l’UFC 267 en octobre.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*