Covington accuse Usman d’avoir utilisé le PED avant le match revanche: « Il a fait de l’EPO toute sa carrière »

[ad_1]

Colby Covington a de nouveau accusé Kamaru Usman d’avoir utilisé des PED avant leur match revanche ciblé pour le titre des poids mi-moyens à l’UFC 268, fustigeant « The Nigerian Nightmare » pour avoir utilisé l’EPO « toute sa carrière ».

Covington a doublé les affirmations faites en 2019 lorsque « Chaos » a accusé Usman et toute son équipe d’utilisation généralisée de stéroïdes. Cette fois, l’ancien champion par intérim des poids welters affirme qu’Usman a un « déséquilibre chimique » mis en évidence par les « boutons sur tout le dos ».

« Il a fait de l’EPO toute sa carrière. C’est tellement évident », a déclaré Covington à Submission Radio dans une récente interview (h/t Jordan Ellis de Low Kick MMA). « Son déséquilibre chimique, son corps. Il a des boutons partout dans le dos, sur tout le visage. Vous êtes un homme de 35 ans, vous ne vivez plus la puberté comme si vous étiez adolescent. Vous ne devriez pas avoir ce déséquilibre chimique et cette évasion. C’est parce que sa testostérone est détraquée, et que son estragon et ses niveaux de testostérone sont détraqués. Il est donc le PDG de l’EPO. J’ai entendu de première main certaines personnes avec lesquelles il s’est entraîné, certaines personnes avec qui je suis peut-être allé lutter à l’université qui ont dit la même chose. Ils pourraient vérifier qu’il a fait de l’EPO et qu’il s’est injecté dans le cul. Donc, c’est le PDG d’EPO, c’est Marty Juiceman.

Covington a subi une défaite au cinquième tour contre Usman lors de son précédent combat pour le titre à l’UFC 254, mais maintient qu’il n’y a «pas de stéroïde au monde» qui puisse l’empêcher de remporter le match revanche en octobre.

« Non, parce que je l’ai déjà ressenti. Je sais ce qui se passe sur la table », a déclaré Covington. « Je sais qu’il va le faire. Il existe des moyens de contourner les tests. Ils ne font pas de tests sanguins, ils font un test de pisse ici et là. Ils ne vont pas lui faire de test sanguin, ils vont le laisser s’en tirer. Mais tu dois vivre avec ça le reste de ta vie. Tu dois vivre avec ça sur ta conscience, que tu as dû tricher tout au long de ta carrière. Je sais que je suis tout-naturel américain. Je travaille dur. Tu sais, col bleu. Gagné. Sueur de sang et larmes. Ceci est gagné au cœur même, à la racine même naturellement. Je n’ai pas triché, je n’ai pas rogné. J’ai fait un long chemin pour arriver ici. Donc, il doit vivre avec ça. Il va avoir des problèmes plus tard dans la vie. Ses organes, tous ces trucs vont s’arrêter. Il prend des années de sa vie. Mais c’est le choix avec lequel il doit vivre. Et si c’est ce qu’il veut faire, c’est ce qu’il va faire. Mais vous ne pouvez pas arrêter le destin. Et c’est le destin. Le 6 novembre, c’est le destin. Colby Chaos Covington sera le champion du monde des poids mi-moyens de l’UFC, et il n’y a pas un stéroïde au monde qui puisse l’arrêter.

Usman contre Covington II devrait faire la une du prochain pay-per-view UFC 268 le 6 novembre au Madison Square Garden, à New York.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*