Demi Lovato et Elton John répondent aux commentaires homophobes de DaBaby

[ad_1]

Les retombées se poursuivent à la suite des récents commentaires homophobes de DaBaby, qui ont déjà été publiquement condamnés par les précédents collaborateurs Dua Lipa et Lil Nas X. Demi Lovato et Elton John sont les derniers artistes à s’exprimer, ce dernier profitant de l’occasion pour diriger le public vers des faits réels via son organisation à but non lucratif.

Comme indiqué précédemment, DaBaby – qui a également été critiqué pour avoir fait sortir Tory Lanez lors de la même performance – a demandé à son public à Rolling Loud dimanche de mettre leurs briquets dans le ciel « si vous ne vous présentez pas aujourd’hui avec le VIH, le sida ou aucune de ces maladies sexuellement transmissibles mortelles. Pour être plus précis, DaBaby a également fait une référence péjorative au sexe oral.

« Les gars, si vous ne sucez pas la bite sur le parking, allumez votre téléphone portable », a-t-il déclaré à l’époque.

À partir de là, DaBaby a été critiqué pour avoir fait des choses encore pire avec la façon dont il a choisi de réagir à la controverse qui a suivi. Mercredi, la situation semblait sur le point de se poursuivre.

Tard mardi soir, Lovato – qui s’est révélé non binaire dans un message spécial aux fans en mai – a partagé une nouvelle publication d’une publication Instagram taguée par DaBaby de Matt Bernstein, mettant en vedette « Le VIH n’est pas une maladie gay » écrit sur une poitrine .

« Des gens sexy écoutent la version originale de la lévitation », ont-ils écrit dans la légende de la rediffusion, comme on le voit ci-dessous, faisant référence à la chanson de Dua Lipa qui mettait en vedette DaBaby sur le remix.

Pendant ce temps, Elton John – dont la tournée d’adieu se poursuit plus tard cette année – a partagé une déclaration par l’intermédiaire de sa fondation Elton John AIDS, critiquant DaBaby pour avoir partagé « la désinformation sur le VIH et les déclarations homophobes » lors de son émission. En utilisant sa plate-forme de cette manière, la déclaration de John a ajouté : « alimente la stigmatisation et la discrimination ». À partir de là, John, un fan de hip-hop connu, et son équipe ont exposé les faits, notant d’abord que le VIH a touché des dizaines de millions de personnes dans le monde, y compris des hommes, des femmes et des enfants.

« Les faussetés homophobes et sur le VIH n’ont pas leur place dans notre société et notre industrie et en tant que musiciens, nous devons répandre la compassion et l’amour pour les personnes les plus marginalisées de nos communautés », a déclaré la déclaration de John, partagée mercredi et disponible dans son intégralité ci-dessous. « Le travail d’un musicien est de rassembler les gens.

Mardi soir, DaBaby a déclaré que ses propres commentaires étaient « insensibles » tout en affirmant qu’il n’avait « aucune intention » d’offenser.

En plus des autres artistes, les commentaires de DaBaby ont été condamnés par boohooMAN, une marque avec laquelle le nominé aux Grammy avait récemment annoncé une collaboration. Dans une déclaration partagée mercredi, un représentant de la marque a déclaré qu’elle « ne travaillerait plus avec » DaBaby.


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*