La Maison Blanche déclare que l’accord sur les infrastructures comprend 65 milliards de dollars pour le haut débit

[ad_1]

Mercredi, les négociateurs bipartites du Sénat sont parvenus à un accord sur un paquet d’infrastructures après des semaines de discussions tendues. Le paquet comprend des milliards de nouveaux financements, y compris plus d’argent pour connecter chaque foyer au haut débit, selon la Maison Blanche.

Le paquet d’infrastructures du Sénat devrait s’élever à environ 1,2 billion de dollars au cours des huit prochaines années, avec environ 559 milliards de dollars de nouvelles dépenses. La Maison Blanche a publié mercredi un communiqué de presse décrivant ce qui est inclus dans le projet de loi, en se concentrant sur les problèmes d’infrastructure « difficiles » comme les routes, les ponts, la recharge des véhicules électriques, les transports en commun et le haut débit. Plus précisément, le forfait comprend un « investissement de 65 milliards de dollars garantissant que chaque Américain a accès à un Internet haut débit fiable », selon la Maison Blanche.

Les entreprises de télécommunications qui reçoivent ce financement seront tenues d’offrir aux consommateurs des forfaits Internet « bon marché et abordables », ainsi que des moyens simples de « comparer les prix » entre les fournisseurs. Pourtant, le texte du projet de loi reste non écrit et on ne sait pas comment le nouvel investissement dans le haut débit sera délégué.

Le chiffre de 65 milliards de dollars est nettement inférieur à ce que le président Joe Biden avait initialement proposé en mars dernier. L’objectif initial de l’administration était de dépenser 100 milliards de dollars en dépenses haut débit et d’inclure un langage qui donnerait la priorité aux réseaux affiliés aux gouvernements locaux, aux organisations à but non lucratif et aux coopératives.

La Maison Blanche a également annoncé mercredi que le paquet comprendrait un libellé de la Digital Equity Act qui créerait un programme permanent pour subventionner le coût du haut débit pour les familles à faible revenu ainsi qu’un nouveau programme pour aider à payer des appareils comme les ordinateurs portables et les tablettes.

Alors que le Sénat se déplace pour commencer à voter sur ce paquet ce soir, l’agence en charge de l’expansion du haut débit, la Federal Communications Commission, est toujours sans chef permanent. Plus tôt cette année, l’ancien président de la FCC, Ajit Pai, a démissionné, laissant l’agence dans une impasse avec deux républicains et deux démocrates. Biden n’a pas encore nommé de cinquième commissaire ni officiellement nommé de président permanent.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*