Un olympien testé positif au COVID-19 qualifie les conditions de quarantaine d' »inhumaines »

[ad_1]

TOKYO (AP) – Un skateur olympique néerlandais qui a été mis en quarantaine après avoir été testé positif au COVID-19 a qualifié mercredi les conditions de l’hôtel d’inhumaines.

Candy Jacobs a été isolée pendant huit jours et a raté l’événement de rue lors des débuts du skateboard en tant que sport olympique. Elle a dit qu’elle avait dû forcer les autorités à lui permettre une courte pause supervisée pour prendre l’air loin de sa chambre, où la fenêtre ne s’ouvre pas.

« Ne pas avoir d’air extérieur est tellement inhumain », a déclaré Jacobs, 31 ans, dans un message vidéo publié sur Instagram. « C’est mentalement super épuisant… certainement plus que ce que beaucoup d’humains peuvent supporter. »

Jacobs a été retiré du village olympique et placé en quarantaine pour les personnes infectées par le virus aux Jeux de Tokyo. À son septième jour d’isolement, elle a déclaré qu’elle refusait de déménager.

Après plus de sept heures, a-t-elle dit, les responsables ont convenu qu’elle pouvait rester debout devant une fenêtre ouverte sous surveillance pendant 15 minutes.

« Avoir cette première bouffée d’air extérieur a été le moment le plus triste et le meilleur de ma vie », a déclaré Jacobs.

Bien que Jacobs n’ait pas eu la chance de concourir lundi, elle a félicité le médaillé d’or de 13 ans, Momiji Nishiya, du Japon, et a déclaré que regarder l’événement à la télévision était « une distraction super cool » de la quarantaine.

« Cette balade a été la plus folle que j’aie jamais faite et j’espère ne plus jamais avoir à vivre quelque chose comme ça », a déclaré Jacobs, qui a ajouté qu’elle était toujours testée positive pour COVID-19.

Le Comité international olympique et les organisateurs de Tokyo n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

.
[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*