L’Union de Philadelphie Jim Curtin nomme la Nouvelle-Angleterre rivale

[ad_1]

L’entraîneur-chef Jim Curtin a affirmé que la New England Revolution de Bruce Arena était le plus grand rival de l’Union de Philadelphie.

L’équipe de Curtin occupe actuellement le quatrième rang du classement de la Conférence de l’Est de la MLS avec 24 points en 16 matchs. Bien qu’il espère amener son équipe plus loin, l’Union de Philadelphie se qualifierait pour le moment pour les éliminatoires de la Major League Soccer.

Jim Curtin

Curtin lors du match contre l’Inter Miami / Tim Nwachukwu/Getty Images

« Pour le moment, je pense que nous sommes une bonne équipe », a-t-il déclaré dans le dernier épisode du podcast MLS The Call Up. « Nous ne sommes pas encore une grande équipe, et ce n’est pas grave. Je suis d’accord avec ça. Nous sommes à peu près à mi-chemin. Je pense que nous pouvons rivaliser et jouer avec n’importe qui en ce moment, mais nous ne sommes pas le produit fini. »

L’équipe a appris à s’adapter et à faire face après avoir vendu les joueurs vedettes Brenden Aaronson au RB Salzburg et Mark McKenzie au KRC Genk. Curtin a admis être fier de son équipe, mais maintient que la révolution de la Nouvelle-Angleterre reste la plus difficile de la conférence.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*