Jungle Cruise est la momie de Disney, PAS le prochain pirate des Caraïbes

[ad_1]

Jungle Cruise, le dernier manège devenu espoir de franchise de Disney, a plus en commun avec The Mummy que l’univers cinématographique de son voisin du parc à thème.

AVERTISSEMENT : ce qui suit contient des spoilers mineurs pour Disney’s Jungle Cruise, qui ouvrira vendredi dans les cinémas du pays et sera diffusé sur Disney + Premier Access.

Cela fait 18 ans qu’un long métrage basé sur un manège dans un parc d’attractions — Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl – a atterri dans des multiplexes et est devenu un hit de franchise. Quatre suites ont suivi, avec des rendements décroissants, il est donc logique que Disney veuille abandonner le navire et recommencer avec une nouvelle propriété. Ils n’ont pas eu à chercher loin, cependant, car Jungle Cruise, le manège, est le voisin d’à côté de Pirates à Disneyland et Walt Disney World. Mais alors que les deux ont beaucoup en commun, Croisière dans la jungle, le film, rappellera aux téléspectateurs un autre film d’action-aventure du tournant du siècle – un film qui est devenu encore plus populaire et bien considéré avec l’âge.

À une époque où le sarcasme et le futurisme rocailleux régnaient au box-office, les années 1999 La momie était une contre-programmation parfaite. Il combinait le fromage sérieux des épopées d’une époque hollywoodienne révolue avec des infographies en herbe qui pourraient faire, par exemple, apparaître un visage hurlant géant dans une tempête de sable. La momie était effrayant, sexy, amusant et toujours assez familial, et il est difficile pour un film de cocher toutes ces cases.

CONNEXES: La croisière dans la jungle de Disney a-t-elle une scène de crédits finaux?


La Momie (1999)

Brendan Fraser, au sommet de ses pouvoirs, est Rick O’Connell, un aventurier bad boy PG-13 qui fait équipe avec la dure mais érudite Evelyn Carnarvon de Rachel Weisz pour retrouver la cité perdue de Hamunaptra. John Hannah joue son frère fantasque largement comique, et le trio improbable doit déjouer et distancer les autres infâmes qui sont dans la même quête, avec l’aide de certaines personnes de couleur locales (et mises à l’écart). Un artefact qui déverrouille des secrets sert de MacGuffin, une mythologie qui s’avère être vraie propulse toute l’action vers l’avant et le méchant final est une victime séculaire d’une malédiction, rendue avec un CGI incertain.

Flash forward un peu plus de deux décennies, et Disney a construit Croisière dans la jungle à partir en grande partie des mêmes composants. Dwayne Johnson est Frank, un capitaine de bateau fluvial PG-13 qui fait équipe avec la dure mais érudite Lily Houghton d’Emily Blunt pour trouver un endroit perdu sur une carte en Amazonie. John Whitehall incarne son frère MacGregor, un fantasque largement comique, et le trio improbable doit déjouer et distancer un prince allemand qui poursuit la même quête, avec l’aide de personnes de couleur locales (et mises à l’écart). Un artefact – cette fois une pointe de flèche sur une ficelle portée autour du cou au lieu d’un rayon de soleil – dévoile les secrets de la mythologie qui propulse l’action vers l’avant. Et pour monter la barre, trois derniers boss méchants sont des victimes centenaires d’une malédiction, rendue avec un CGI décevant et douteux pour 2021.

CONNEXES: Guide du casting et des personnages de Disney’s Jungle Cruise

La momie et Croisière dans la jungle ont même lieu à moins d’une décennie d’intervalle, bien qu’ils s’inspirent de différentes histoires et légendes qui remontent à plus loin. La momie se déroule en 1926, alors que Rick et Evelyn découvrent certains mystères magiques de l’Égypte ancienne, tandis que Croisière dans la jungle met les voiles en 1916, alors que Frank et Lily découvrent les manigances des conquistadors des années 1500. Les deux films incluent des décors presque identiques qui impliquent des évasions de bibliothèques. Dans les deux cas, le héros col bleu et l’héroïne col blanc commencent à se chamailler et finissent par tomber amoureux, ce qui est un trope reconnaissable, mais rare dans les films Disney en direct et encore plus rare dans les films mettant en vedette The Rock.

Sûr, La momie est le meilleur film, en partie grâce à la performance bien calibrée de Fraser et à sa chimie avec le tout aussi excellent Weisz et au fait qu’il s’inspire de la mythologie réelle (et de l’original de 1932) et non d’une attraction de parc à thème. Emily Blunt relève le défi en Croisière dans la jungle, mais Johnson ne peut pas tout à fait habiter son rôle et ces costumes d’époque comme Fraser l’a fait, et sa romance naissante avec Blunt ne couve pas comme il le faut. Encore, Croisière dans la jungle améliore la formule de quelques manières notables – une tournure de complot légèrement intelligente mais nécessaire permet aux autochtones de participer à la blague, et MacGregor reconnaît son statut étrange, ce qui empêche le personnage de petit frère de devenir vraiment le cul d’un .

CONNEXES: Le charme et le sens de l’aventure de Jungle Cruise maintiennent le film à flot


Jack Whitehall, Emily Blunt et Dwayne Johnson dans Jungle Cruise

Bien que Disney ait emprunté beaucoup de La momie, il n’a pas oublié ce qui a fonctionné sur le premier pirates des Caraïbes film. Comme Pirates, Croisière dans la jungle se joue sur les bateaux et implique beaucoup de cape et d’épée et de balancement des cordes sur les quais. Mais c’est la tournure du film, dans laquelle Frank se révèle être l’un des quatre conquistadors maudits par l’immortalité et retenus captifs par la rivière, qui rappelle la dynamique ennemie de Jack Sparrow et du capitaine Barbosa, née d’une morale compliquée et de trahison. Croisière dans la jungle n’est pas mieux que le premier Pirates film non plus, mais Pirates et La momie fait une impression durable et sont des normes élevées à respecter. Cette nouvelle aventure du parc à l’écran se débrouille assez bien avec son interprétation des archétypes de personnages, le ton accessible et une forte dose de réalisme magique, mais seul le temps dira si assez bien se traduit par un Croisière dans la jungle univers cinématographique.

Pour voir comment Jungle Cruise évoque à la fois Pirates des Caraïbes et La Momie, le film est maintenant en salles et en streaming sur Disney + Premier Access.


A propos de l’auteur


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*