Le tweet « Missing Me Yet » de Sha’Carri Richardson suscite des réactions mitigées

[ad_1]

La sprinteuse américaine Sha’Carri Richardson a fait la une des journaux au cours du dernier mois environ après avoir échoué à un contrôle antidopage après sa superbe victoire de qualification olympique sur 100 mètres. Elle est depuis apparue dans une publicité Beats sur bande sonore de la nouvelle musique de Kanye West, mais elle ne participe malheureusement toujours pas aux Jeux olympiques de Tokyo 2020. Dans un tweet partagé vendredi, Richardson a semblé ébouriffer quelques plumes avec une simple question concernant son absence.

« Je vous manque encore ? » elle a écrit à une réponse mitigée. Certains ont exprimé leur soutien à son égard, la qualifiant de fer de lance pour gagner les courses auxquelles elle devait initialement participer, tandis que d’autres estimaient que sa compétition s’en tirerait mieux. Il convient de noter en particulier que les supporters de l’équipe olympique jamaïcaine sont plus heureux que Richardson ne participe pas aux Jeux olympiques uniquement parce qu’ils ont de meilleures chances de gagner de cette façon.

Certains lui ont également reproché d’avoir eu l’audace de poser la question. « Avait-elle prévu d’exercer toute son énergie dans les manches ?! » a écrit un utilisateur de Twitter, qui a reçu une réponse de Richardson elle-même.

« Si vous n’aimez pas ce que je tweete, vous pouvez certainement ne plus me suivre », a-t-elle écrit. « Si vous choisissez de considérer tous mes tweets comme mesquins et louches, alors vous devriez ne plus me suivre en montrant votre propre personnage, mais vous n’utilisez pas mes tweets pour le faire. … Passez une journée.

Même le sprinteur à quatre reprises médaillé d’or olympique à la retraite Michael Johnson est intervenu. « C’est un tweet intéressant envoyé le jour où nous voyons les femmes de Toko courir des temps fulgurants dans les préliminaires pour donner l’impression que la finale du 100 féminin pourrait être l’une des le plus grand avec qui est ici », a-t-il écrit.

Comme indiqué début juillet, la sprinteuse de 21 ans a été testée positive pour une substance interdite lors des essais olympiques américains de juin, où elle a décroché une place dans l’équipe américaine. Il a ensuite été confirmé qu’elle avait été testée positive au THC et qu’elle avait été suspendue un mois pour sa consommation de marijuana. Elle a admis avoir fumé de l’herbe parce qu’elle était « aveuglée par les émotions » à la suite de la mort de sa mère.

Découvrez les réactions à son tweet ci-dessous.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*