Carl Icahn lance une bataille par procuration avec McDonald’s pour le traitement des porcs

Carl Icahn s’exprimant lors de Delivering Alpha à New York le 13 septembre 2016.

David A. Grogan | Avresco

L’investisseur milliardaire Carl Icahn a entamé une bataille par procuration avec McDonald’s au sujet du traitement réservé aux porcs par le géant de la restauration rapide, faisant pression pour obtenir deux sièges au conseil d’administration du géant mondial de la restauration rapide.

McDonald’s a déclaré dimanche dans un communiqué qu’Icahn avait nommé Leslie Samuelrich et Maisie Ganzler pour élection lors de l’assemblée annuelle des actionnaires de 2022 de la société.

« L’objectif déclaré de M. Icahn en faisant cette nomination concerne une question étroite concernant l’engagement de la société envers le porc, que la Humane Society US a déjà introduite par le biais d’une proposition d’actionnaire », a déclaré McDonald’s.

Icahn, qui a contribué à définir une nouvelle ère du capitalisme dans les années 1980 après avoir repris des entreprises emblématiques telles que Trans World Airlines, a poussé McDonald’s à un meilleur traitement des porcs ces dernières années, selon le Wall Street Journal. Plus précisément, il aurait appelé à la fin d’une pratique de l’industrie qui utilise des caisses pour loger les porcs gravides afin qu’ils ne puissent pas bouger.

« Les animaux sont l’une des choses qui me passionnent vraiment », avait précédemment déclaré Icahn au Journal.

Le raider d’entreprise a exigé que McDonald’s exige que tous ses fournisseurs américains passent au porc « sans caisse », selon le communiqué. La chaîne de restauration rapide utilise du porc dans ses cheeseburgers au bacon, ses offres de petit-déjeuner et son sandwich McRib.

« Bien que la société se réjouisse de promouvoir une collaboration accrue dans l’industrie sur cette question, l’approvisionnement actuel en porc aux États-Unis rendrait ce type d’engagement impossible », a déclaré McDonald’s. « En outre, cela reflète un écart par rapport à la science vétérinaire utilisée pour la production à grande échelle dans l’ensemble de l’industrie et nuirait à la poursuite commune de la société de fournir aux clients des produits de haute qualité à des prix accessibles. »

Icahn ne détient que 200 actions de McDonald’s, selon le communiqué. Il est également propriétaire majoritaire d’une entreprise qui fournit des emballages pour l’industrie du porc et de la volaille, selon McDonald’s, qui s’est demandé pourquoi Icahn n’avait pas demandé à cette entreprise de prendre des engagements similaires.

Les actions de McDonald’s ont clôturé en légère baisse vendredi à 250,60 $.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*