La Police provinciale de l’Ontario saisit plus de 80 armes à feu et d’autres armes d’un Ontarien

Après un appel pour troubles passé à la Police provinciale de l’Ontario (OPP) plus tôt ce mois-ci, une quantité gargantuesque d’armes a été saisie chez un Ontarien qui fait maintenant face à des accusations criminelles.

Aux premières heures du 16 mars, le détachement d’Algoma Est de la Police provinciale de l’Ontario a répondu à des rapports faisant état de perturbations sur le chemin Youngfox à Blind River. Cela a conduit à l’exécution d’un mandat de perquisition par le détachement, l’unité canine et les services d’identité judiciaire (FIS) de la Police provinciale de l’Ontario, qui ont découvert plus de 80 armes à feu, munitions, chargeurs de grande capacité, explosifs et suppresseurs, qui sont tous un mélange d’armes prohibées, à autorisation restreinte et sans restriction.

La quantité d’armes saisies est bien supérieure à ce dont un civil aurait besoin à des fins légales comme la chasse, et personne n’a besoin d’un fusil de sniper de gros calibre pour tirer pour le sport.

La police a arrêté Steve Brisbois, 57 ans, qui a été accusé de ce qui suit : trois chefs de possession non autorisée d’une arme à feu, d’entreposage négligent d’une arme à feu, d’une arme, d’un engin prohibé ou de munitions, deux chefs d’explosifs — fabrication ou possession à des fins illégales fin, deux chefs de possession d’un dispositif ou de munitions prohibés, quatre chefs de possession d’une arme à feu sachant que le numéro de série a été falsifié et connaissance de la possession non autorisée d’une arme à feu — permis.

Brisbois a comparu devant la Cour de justice de l’Ontario Video Bail à Blind River le jour de la saisie et a été placé en détention provisoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*