Instacart affirme qu’il protégera désormais les pourboires des travailleurs même lorsque les clients connards appâtent et changent

Il faut un spécial genre de connard de promettre un gros pourboire en liquide à votre livreur d’épicerie, pour le lui arracher à la dernière minute. Mais comme nous l’avons signalé en 2020, le pourboire est un vrai problème pour Instacart – et la société a introduit une nouvelle politique dans laquelle elle prétend qu’elle protégera certains de ces pourboires.

Voici la politique directement tirée du communiqué de presse de l’entreprise :

La première offre de protection des pourboires d’Instacart protégera les acheteurs des clients qui suppriment un pourboire sans signaler un problème avec la commande. Cette protection s’appliquera lorsqu’un client remet son pourboire à zéro après la livraison sans signaler un problème de commande. Instacart couvrira le montant du pourboire mis à zéro, jusqu’à 10 $, pour s’assurer que les acheteurs ne sont pas affectés négativement. Bien qu’il soit extrêmement rare qu’un pourboire soit mis à zéro après la livraison, Instacart veut s’assurer que les acheteurs sont pris en charge si cela se produit.

Bien que cela semble amical et généreux à première vue, je me demande ce qu’Instacart n’est pas nous parler de tip-baiting – parce que si c’est vraiment aussi simple que ça, ces connards vont conduire un semi-camion à travers ses gigantesques échappatoires flagrantes.

Tout d’abord, Instacart n’a pas à payer ces pourboires si un client Est-ce que signaler un problème avec leur livraison d’épicerie. Pensons-nous que le genre de trou du cul qui raidit son livreur à la dernière minute n’invente pas vraiment une excuse à la con aussi ? Cela donne à Instacart une énorme chance.

Deuxièmement, qu’est-ce qui empêchera un groupe de personnes qui détestent Instacart de forcer l’entreprise à payer un tas de pourboires de sa poche en omettant intentionnellement une raison pour donner des pourboires ? Je serais extrêmement surpris si l’entreprise ne disposait pas de moyens pour empêcher cela, des moyens qui pourraient rendre cette offre moins généreuse qu’il n’y paraît.

Mais je ne sais pas avec certitude, alors j’ai interrogé Instacart sur ces deux possibilités. Je vous ferai savoir ce que j’entends.

Instacart a précédemment abordé le tip-baiting de manière modeste en 2020 en ne donnant aux tip-baiters que 24 heures pour appâter (ce qui semble encore long?) Et en s’engageant à désactiver les clients qui «se livrent de manière constante et flagrante à ce type de comportement. Le déménagement de cette semaine est certainement une étape plus importante, et il est associé à un autre ajout que les travailleurs pourraient également aimer : si, en tant que client, vous donnez cinq étoiles à votre chauffeur-livreur, vous serez en fait invité à donner un pourboire ou à augmenter votre pourboire maintenant.

Veuillez pardonner mon scepticisme général, mais je pense que c’est extrêmement justifié avec Instacart et des entreprises similaires, qui ont été trouvées effectivement en train de voler les pourboires de leurs travailleurs, faisant pression contre leurs travailleurs avec des promesses qu’ils ont immédiatement, sans vergogne, rompues et qui avancent maintenant avec audace dans un monde de livraison instantanée, ce qui, nous le savons déjà, peut avoir des conséquences désastreuses pour les travailleurs concernés.

Instacart, en particulier, est sous pression en ce moment pour montrer aux investisseurs une certaine croissance : alors qu’il s’agit de la principale société de livraison d’épicerie, elle a récemment été contrainte de réduire sa valorisation, et le WSJ décrit ses défis actuels dans cette histoire. BloombergBrad Stone de ‘s a récemment écrit sur la façon dont lui et ses rivaux sont tous pressés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*