Les notes des joueurs alors qu’Alexandra Popp remporte la finale de l’Euro 2022

L’Allemagne partira à la recherche de son neuvième titre de champion d’Europe dimanche alors qu’elle a réservé sa place pour la finale de l’Euro 2022 avec une victoire 2-1 sur la France mercredi soir.

Les buts d’Alexandra Popp de chaque côté de la mi-temps ont organisé une rencontre avec l’Angleterre dimanche lors d’une répétition de la finale de l’Euro 2009.

Une rencontre palpitante de bout en bout a vu l’impasse dénouée par l’Allemagne six minutes avant la pause. Jule Brand a parfaitement combiné avec Svenja Huth sur le flanc droit, et la livraison de cette dernière a été écrasée dans le toit du filet par Popp.

Leur avance ne durera pas longtemps, la France égalisant à l’aube de la mi-temps. L’instantané fléché de Diani à distance a été tiré du poteau et dans le filet de la malheureuse Merle Frohms.

Selma Bacha est entrée dans la mêlée et Diani est passé au rôle de numéro neuf à la mi-temps, et le changement a presque porté ses fruits pour la France juste après l’heure de jeu.

Cette dernière a éclaté au-delà de la ligne de fond allemande et a choisi la première, mais son effort a été bloqué par la tête de Kathrin-Julia Hendrich. Du corner résultant, Wendie Renard a attiré un bon arrêt de Frohms avec une tête de poteau arrière.

Cependant, c’est l’Allemagne qui a repris la tête à 14 minutes de la fin. Huth a de nouveau fourni l’aide avec un centre de curling de la droite, et Popp s’est élevé le plus haut pour planter une tête de balle devant Pauline Peyraud-Magnin.

Bacha a envoyé un effort pétillant pour passer de peu le poteau alors que la France cherchait à égaliser, mais ce ne devait pas être le cas car l’Allemagne réservait sa place pour la finale de l’Euro 2022.

Alexandra Pop

Popp a ouvert le score pour l’Allemagne / Maja Hitij/GettyImages

GK : Merle Frohms – 6/10 – Malchanceux avec l’égalisation de la France car elle a tiré sur le poteau et dans le dos d’elle. A fait un excellent arrêt pour empêcher Renard d’un corner en seconde période.

RB: Giulia Gwinn – 8/10 – A produit un talon arrière intelligent dans la préparation du premier but de l’Allemagne. Un défenseur aussi agressif et tenace, donnant à peine un pouce d’espace à Cascarino.

CB: Kathrin-Julia Hendrich – 6/10 – A concédé la possession et a joué Diani à ses côtés dans la préparation de l’égalisation de la France. A fait un gros bloc avec sa tête pour empêcher Bacha d’entrer en seconde période.

CB : Marina Hegering – 6/10 – A gardé Malard silencieux en première mi-temps, a eu un peu de mal avec le rythme de Diani en seconde.

LB : Felicitas Rauch – 5/10 – A un peu lutté contre Diani en première mi-temps, et la France a vu beaucoup de joie sur la gauche allemande en seconde.

CM : Lena Oberdorf – 9/10 – Une excellente lectrice du jeu. Un véritable atout pour briser le jeu offensivement et construire le jeu en possession. Quel tournoi le jeune a.

CM: Lina Magull – 6/10 – A produit un plongeon assez horrible en première mi-temps au grand dam de Renard. Plein de courses éclatantes dans la boîte, remplacées par 20 minutes restantes.

CM : Sara Dabritz – 6/10 – Calme et recueillie sans mettre le feu au monde. Si important pour les pressions et les pressions sans fin de l’Allemagne. Remplacé par 20 minutes restantes.

RW : Jule Brand – 7/10 – Au cœur de l’action pour le but, bien combiné avec Huth. Animé tout au long.

ST : Alexandra Popp – 9/10 – A failli ouvrir le score avec un coup franc depuis le bord de la surface, avant de sortir de l’impasse avec une course tardive intelligente et une finition emphatique. A marqué le deuxième but de son équipe avec une tête imposante.

AG: Svenja Huth – 8/10 – A choisi Popp pour le premier match de l’Allemagne, dérivant vers le flanc droit et envoyant un centre taquin, avant de fournir la livraison pour le deuxième de l’Allemagne.

SUB : Sydney Lohmann – 6/10

SUB : Linda Dallmann – 6/10

SUB : Sara Doorsoun-Khajeh – 6/10

SOUS : Tabea Wassmuth – N/A

Kadidiatou Diani, Grace Geyoro

Diani égalisé pour la France / Naomi Baker/GettyImages

GK : Pauline Peyraud-Magnin – 6/10 – A produit un bon arrêt pour éviter un coup franc de Popp en première mi-temps. Je n’aurais pas pu faire grand-chose pour l’un ou l’autre des buts de l’Allemagne.

DD : Eve Périsset – 5/10 – A perdu la course de Popp dans la préparation du premier match de l’Allemagne, permettant à l’attaquant de se placer du côté des buts et de s’écraser à la maison.

DC : Wendie Renard – 6/10 – N’était pas assez proche de Huth dans la préparation du premier match contre l’Allemagne, donnant à l’attaquant allemand beaucoup trop d’espace pour livrer. A failli donner l’avantage à la France avec une tête de poteau arrière sur corner. Une telle menace sur coups de pied arrêtés a permis à l’Allemagne d’éloigner le ballon à chaque fois avec sa force formidable.

DC : Griedge Mbock Bathy – 6/10 – A produit quelques blocs héroïques en seconde période alors que l’Allemagne est venue frapper, mais a sauté par Popp pour la deuxième de l’Allemagne.

DG : Sakina Karchaoui – 6/10 – Bien combiné avec Cascarino et Bacha, mais incapable d’avancer aussi souvent que lors des matchs précédents. Les deux buts de l’Allemagne sont tombés sur la gauche de la France.

CM : Charlotte Bilbault – 5/10 – Largement dépassé par le milieu de terrain dynamique de l’Allemagne et incapable d’avoir une énorme influence sur les débats.

CM : Sandie Toletti – 5/10 – La France a eu du mal avec les pressions et les pressions constantes de l’Allemagne au milieu de terrain.

CM : Grace Geyoro – 6/10 – Elle a bien joué et a voyagé de box en box avec son énergie sans fin, mais a perdu la bataille avec le formidable Oberdorf.

AD : Kadidiatou Diani – 8/10 – A aidé à tirer le niveau de la France sur le coup de la mi-temps avec un entraînement torride de loin. Passé au rôle d’attaquante centrale à la mi-temps et a semé le chaos avec son rythme et ses pieds rapides.

BU : Melvine Malard – 4/10 – Laissé se nourrir des restes, avant d’être remplacé à la mi-temps.

AG : Delphine Cascarino – 6/10 – Débordante d’énergie et toujours désireuse de prendre le ballon, mais limitée dans sa capacité à avoir un impact offensif durable sur le jeu par l’industrieuse Gwinn.

SUB : Selma Bacha – 7/10 – Semblait dangereux après avoir été introduit à la mi-temps.

SUB: Clara Matéo – 5/10

SOUS : Oleymata Sarr – 5/1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*