Le vainqueur de Swiderski envoie ses hôtes à la relégation de la Ligue des Nations avant la Coupe du monde

L’excellente passe décisive de Robert Lewandowski pour Karol Swiderski a condamné le Pays de Galles à la relégation de la Ligue des Nations dimanche soir à Cardiff, alors que les hôtes ont signé leur voyage à la Coupe du monde avec une défaite.

Le Pays de Galles a terminé sa campagne de la Ligue des Nations avec un point en six matchs dans un groupe qui comprenait également les Pays-Bas et la Belgique, avec une expérience précieuse donnée à un certain nombre de jeunes alors que la qualification pour le Qatar était prioritaire dans ce groupe.

Ils ont commencé leur dernier match avant le tournoi sans la paire de milieu de terrain absente d’Aaron Ramsey et Joe Allen au milieu de terrain central, mais une pression rapide et beaucoup d’énergie ont mis les roues en mouvement. Un fan devant la tribune de presse a également voulu s’impliquer, essayant de son mieux de ramener le ballon sur le terrain après un blocage de Brennan Johnson. En fait, il l’a réussi aussi.

La première mi-temps a peut-être été ombragée par la Pologne en termes de territoire et de contrôle, mais le Pays de Galles a vu les meilleures opportunités. Daniel James a repoussé la meilleure chance des 45 premiers après qu’un dégagement soit tombé sur son chemin, et quand c’est James dans une course à pied, il n’y a généralement qu’un seul vainqueur.

Il a porté le ballon dans la surface mais n’a pu frapper que sa tentative sur Wojciech Szczesny, alors que peut-être que faire rouler le ballon vers Brennan Johnson était la meilleure option.

Johnson lui-même a failli marquer vers la fin de la première mi-temps lorsqu’une de ses tentatives s’est effroyablement rattrapée par le poteau. La Pologne la plus proche du but est venue du gardien gallois Wayne Hennessey, qui a failli permettre à la passe en retrait de Joe Rodon de le traverser et de franchir la ligne. Il a à peu près épargné ses propres rougissements.

La Pologne a pris la tête juste avant l’heure de jeu après qu’une pièce d’une qualité rare dans le match ait ouvert le pays de Galles – sans surprise grâce à Lewandowski. Son coup d’une touche derrière a joué à travers Swiderski qui est rentré à la maison.

Le Pays de Galles a fait venir Kieffer Moore et a changé de système en réaction immédiate, et a porté plus d’une menace avec Gareth Bale tombant dans le trou derrière. Johnson a été fortement impliqué dans leur jeu offensif de large sur la droite, et a de nouveau vu une autre tentative tomber juste à côté. James sur le flanc opposé a également fourni plus de menace pendant les 25 dernières minutes, battant souvent son défenseur.

Les hôtes ont mis la pression dans les phases finales et une tête de Bale a frappé la barre transversale dans le temps additionnel, mais le Pays de Galles devra réaliser de meilleures performances que cela au Qatar.

Brennan Johnson

Johnson était l’une des rares étincelles brillantes du Pays de Galles / Matthew Ashton – AMA/GettyImages

GK : Wayne Hennessey – 6/10 – Cela aurait été quelque chose s’il n’avait pas réussi à récupérer la passe en retrait qui a failli passer au-dessus de la ligne de but à cause de son mauvais contrôle. Ne pouvait rien faire pour le but.

RCB : Ben Brancho – 6/10 – Je voulais écrire qu’il gardait Lewandowski dans sa poche, mais ce serait un mensonge.

DC : Joe Rodon – 6/10 – Ce n’est pas sa meilleure heure ce soir.

LCB : Rhys Norrington-Davies – 6/10 – A bien porté le ballon hors de la défense et a semblé à l’aise dans l’ensemble. Remplacé juste après le but de la Pologne.

RSF : Connor Roberts – 6/10 – Bonne énergie tout au long de la nuit comme toujours – dans les deux sens – mais aucune contribution révélatrice dans un sens offensif.

CM : Joe Morrell – 6/10 – Travaillant mais passant laissait un peu à désirer.

CM : Dylan Levitt – 6/10 – Soirée difficile pour les deux milieux de terrain qui ont lutté pour le contrôle face à l’opposition. Remplacé par Colwill.

LWB : Neco Williams – 7/10 – Porte toujours une menace avec sa capacité à battre les joueurs adverses. Pas sa meilleure soirée, mais l’une des meilleures performances du Pays de Galles.

AD : Brennan Johnson – 8/10 – Il y a juste une telle excitation chaque fois qu’il reçoit le ballon. Imprévisible et rapide avec une technique brillante, mais comme en témoignent parfois, peut prendre de meilleures décisions. Malchanceux de ne pas marquer dans les deux mi-temps.

Micrologiciel : Gareth Bale – 6/10 – Largement inefficace au milieu mais beaucoup plus impliqué lors de la chute dans le rôle 10 après l’introduction de Moore. Malheureusement, cela ne s’est produit que lorsque le Pays de Galles a pris du retard. A failli égaliser dans le temps additionnel alors que sa tête frappait la barre.

AG : Daniel James – 6/10 – A fait le truc de Dan James où il a traversé le but et a tiré directement sur le gardien juste après la demi-heure. S’est rapproché dans la seconde après qu’un centre taquin ait failli dépasser Szczesny. Beaucoup plus une menace après que le Pays de Galles ait changé de système.

SUBSTITUTS

SUB : Kieffer Moore – 5/10 – Réservé pour être grand, comme le veut la tradition.

SOUS : Rubin Colwill – 6/10 – Pas un milieu de terrain central mais offrait plus de menace que Levitt au centre comme on pouvait s’y attendre alors que le Pays de Galles poursuivait le match.

SUB : Sorba Thomas – 6/10 – Cross dans le temps additionnel a presque conduit à un égaliseur pour Bale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*