Anthony Gordon admet que le prix de 60 millions de livres sterling est « fou »

L’attaquant d’Everton Anthony Gordon a décrit l’état des frais de transfert dans le football comme « absolument fou » après un été record au cours duquel les clubs de Premier League ont dépensé 1,9 milliard de livres sterling pour de nouvelles recrues.

Gordon, 21 ans, a lui-même fait l’objet de deux offres des rivaux d’Everton en Premier League, Chelsea, dont la dernière valait environ 60 millions de livres sterling.

Cependant, les Toffees ont déclaré que les Blues Gordon n’étaient pas pour la voile et ont réussi à conserver l’un de leurs jeunes talents les plus brillants, après avoir déjà vu Richarlison partir pour rejoindre Tottenham dans le cadre d’un contrat de 50 millions de livres sterling.

S’exprimant publiquement sur sa saga des transferts pour la première fois, Gordon a admis qu’il pensait que les frais de transfert étaient hors de contrôle dans le football.

« C’est le football de nos jours – c’est absolument fou », a déclaré Gordon. « Personnellement, je ne pense pas qu’un joueur vaille autant d’argent, mais je ne vais pas non plus me dénigrer.

« L’argent dans le football, c’est comme ça de nos jours. Vous payez aussi pour le potentiel tout le temps ces jours-ci. C’est comme ça que le football va. »

Gordon a également déclaré qu’il craignait de devenir trop confiant en raison des rumeurs sur l’intérêt de Chelsea pour lui.

Il a ajouté: « Je n’étais pas trop concentré là-dessus parce que je ne peux contrôler que ce que je peux contrôler.

« Je pense qu’à la minute où tu fais ça [thinking he is a £60m player]il n’y a qu’une seule façon d’y aller.

« Vous devez rester humble. Vous devez vous concentrer sur aujourd’hui et demain et ne pas regarder trop loin dans l’avenir.

« Cela fait partie intégrante du football. Lorsque vous vous débrouillez bien, il y aura toujours cette spéculation.

Scott Saunders, Graeme Bailey, Toby Cudworth et Sean Walch vous apporter un tout nouvel épisode de Talking Transfers. L’équipe discute de l’avenir de Jude Bellingham, de l’intérêt du Bayern Munich pour Harry Kane, de l’intérêt généralisé de la Premier League pour Mykhaylo Mudryk et bien plus encore. Disponible sur toutes les plateformes audio.

Si vous ne voyez pas l’intégration du podcast, cliquez sur ici pour télécharger l’épisode en entier !

« Mais parce que l’endroit [Everton] est si bon, ce n’est pas un endroit où je suis dévasté parce que je dois rester. Cela n’a jamais été le cas. Je n’ai jamais désespéré de quitter Everton. Ce n’était certainement pas le cas. »

Après avoir joué pour l’Angleterre des moins de 21 ans lors de leur victoire amicale contre l’Allemagne pendant la trêve internationale, Gordon est maintenant prêt à retourner à Everton avant leur voyage en Premier League à Southampton le 1er octobre.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*