La France accepte un cadre de transfert

C’est officiel ! La Chambre de compensation de la FIFA (FCH) a obtenu l’autorisation de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution d’opérer en tant qu’établissement de paiement. Un accord qui permettra de centraliser, traiter et automatiser les paiements entre clubs mais qui s’inscrit surtout dans une logique de transparence sur les opérations de transfert. Basée à Paris, cette chambre de compensation de la FIFA aura en effet ces deux missions majeures. « Le premier est de centraliser, traiter et automatiser les paiements entre clubs, dans un premier temps ceux liés aux indemnités de formation (indemnité de formation et contribution de solidarité) et le second de favoriser la transparence et l’intégrité financières dans le système de transfert.précise, à cet égard, le communiqué de presse de la FIFA.

Concernant les indemnités de formation, il est à noter qu’environ 400 millions de dollars devraient être distribués chaque année aux clubs qui ont pris en charge la formation, contre 70/80 actuellement… Déterminés à mettre fin à ces factures impayées et lancés, à sur A plus grande échelle, dans une vaste réforme des transferts, l’autorité cherche ainsi à limiter au maximum cette bulle spéculative autour des transferts. Dans cette optique, la FIFA envisage également d’adopter une nouvelle réglementation concernant les agents. Un texte visant à rétablir le système de licence obligatoire – supprimé en 2015 – pour les intermédiaires et qui pourrait être validé le 22 octobre.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*