la recrue vedette Darwin Núñez est dans l’œil du cyclone

Tout cela ressemble à un flop. Arrivé en grande pompe à Liverpool lors du mercato estival 2022 en provenance de Benfica en échange d’un chèque de 75 millions d’euros, Darwin Núñez a fait toutes les bonnes affaires des Reds. Ce dernier avait également grillé la concurrence de plusieurs dirigeants européens pour s’attacher les services de l’attaquant international uruguayen (13 sélections, 2 buts). Polyvalent, capable d’évoluer à tous les postes devant, généreux sur le terrain, rapide et redoutable dans les transitions : au vu de ses qualités, il apparaissait comme le remplaçant idéal de Sadio Mané, parti au Bayern.

Núñez déçoit

Mais voilà, après un peu plus de deux mois passés sur les rives de la Mersey et 10 matchs disputés par la bande de Jürgen Klopp, difficile de dire que Darwin Núñez a eu l’effet escompté. L’Uruguayen peine à répondre aux attentes et à répondre aux exigences de ses nouveaux supporters. Ses deux premières apparitions avec Liverpool, dans le Community Shield contre Manchester City (3-1, 1 but) et en Premier League contre Fulham (2-2, 1 but et 1 passe décisive), ont pourtant été convaincantes. Mais son carton rouge reçu à Anfield, face à Crystal Palace (1-1, le 15 août) pour un crack, l’a visiblement ralenti.

Ce coup de sang sur l’ancien Lyonnais Joachim Andersen lui a valu une suspension de 3 matchs (le taux appliqué pour un rouge direct), lui faisant notamment manquer le choc face à Manchester United (1-2) dans la foulée. Face à Everton (0-0) pour son retour de suspension, l’ancien buteur du Benfica n’a pas pu marquer de points avec son entraîneur, d’autant que la compétition est rude, avec un Roberto Firmino que beaucoup pensaient enterré mais qui retrouve enfin des couleurs cette année. Au total, il n’a été titularisé que deux fois (0 fois en Ligue des Champions). S’il n’est revenu qu’une poignée de secondes contre Brighton (3-3) samedi et que Klopp a expliqué qu’il était revenu de sélection avec « un petit problème aux ischio-jambiers »cela reste la preuve qu’il peine à s’établir en Angleterre.

Klopp demande de la patience et appelle au calme

Au Royaume de Sa Majesté, beaucoup le considèrent déjà comme un flop, osant le comparer à Erling Haaland, qui tape tout sur son passage avec Man City. « Ça va, il faut être patient avec Darwin Núñez, il est encore en train de s’adaptera tenu à tempérer Jürgen Klopp, en conférence de presse avant la rencontre de C1 face aux Glasgow Rangers, mardi (20h45). Nous lui avons dit que nous étions très calmes. Dans notre situation, c’est très important quand il n’est pas partant, et Darwin ne semble pas s’inquiéter. De nouveaux joueurs arrivent et nous voulons qu’ils brillent immédiatement, bien sûr. Cela arrive parfois, parfois non. Mais nous sommes calmes. »

Les supporters de Liverpool commencent à s’impatienter, surtout compte tenu du début de saison très moyen de leur équipe favorite. Pas franchement convaincant pour ses premiers pas outre-Manche, l’homme aux 34 buts et 4 passes décisives en 41 matchs toutes compétitions confondues l’an passé au Portugal va vite devoir relever la tête et trouver les ressources pour inverser la tendance. Les Reds auront en tout cas besoin de leur star pour remonter la pente et, aussi, faire taire les critiques qui pleuvent depuis quelques semaines. De quoi oublier la perspective de devenir un flop à long terme en Angleterre pour Darwin Núñez.

Pour cette nouvelle saison de Ligue des Champions, nous vous offrons, en exclusivité avec notre partenaire Unibet, un bonus de 200€ avec le code FMUNI. Créez votre compte aujourd’hui pour profiter de cette offre.

Suivez la Ligue des Champions sur RMC Sport. Cliquez ici pour vous abonner et accéder aux matchs de ce soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*