Romeu dévoile ses résultats XXL pour 2022-2023

Publicité

Le Barça a dévoilé ses comptes pour la saison 2022-2023. Le club catalan s’attend à un bénéfice de 98 millions d’euros après impôts. La vente d’actifs pourrait se poursuivre, l’été prochain, et les gains pourraient être encore meilleurs en 2023-2024.

Eduard Romeu, le vice-président économique, a dévoilé les comptes du Barça pour les saisons 2021-2022 et 2022-2023. Les fameuses manettes ont sauvé le pari de la formation catalane, qui affiche finalement un petit gain sur le dernier exercice (4 millions d’euros). La vente d’actifs lui a également permis de rééquilibrer son budget pour la saison en cours et de procéder à d’importants recrutements pendant le mercato. Le dirigeant a révélé que le club prévoyait un bénéfice net de 98 millions d’euros (après impôts) en juin prochain : les Blaugranas tablent sur des revenus de 1 017 millions d’euros (un record) et des dépenses de l’ordre de 856 millions d’euros.

Du club le plus endetté, le Barça est devenu le plus riche

« Sans les revenus des leviers, l’an dernier nous aurions perdu 106 millions et cette année, 210 », a déclaré Edouard Romeu. Le budget 2022-2023 a été calculé sur la base d’une qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions et de l’obtention d’un titre en Liga. Le dirigeant a également indiqué que la masse salariale ne représentait que 500 millions d’euros, soit 68% des revenus, sans compter les leviers. Romeu estime que le budget progressera encore au cours de l’exercice 2023-2024. De nouvelles cessions d’actifs devraient intervenir dans les mois à venir : « Il est prévu de rapporter 1 255 millions d’euros et de dépenser 1 017 millions d’euros. Le résultat après impôt serait de 274 millions d’euros »relaie le quotidien marque.

Le Barça entend donc poursuivre sa politique de leviers. L’UEFA n’a pour l’instant pas bronché, mais il est probable que l’instance procédera à des contrôles pour vérifier la légalité des opérations en cause. La stratégie poursuivie semble également particulièrement risquée, alors que les revenus des prochaines années seront réduits de manière significative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*