Composition prédite de l’Argentine contre le Mexique

La tentative de l’Argentine de rebondir après une défaite surprise face à l’Arabie saoudite lors de son match d’ouverture de la Coupe du monde se déroule contre le Mexique samedi soir.

Seules quatre équipes en 90 ans d’histoire de la Coupe du monde masculine ont atteint la finale après avoir perdu leur match d’ouverture du tournoi. Diego Maradona a inspiré l’Argentine à la pièce maîtresse en 1990 après que le Cameroun a bouleversé dans le même domaine que l’inverse contre l’Arabie saoudite.

L’Allemagne de l’Ouest (1982) et l’Italie (1994) se sont également remises d’un revers précoce pour figurer en finale, mais seule l’Espagne (2010) a remporté le trophée après avoir perdu son match d’ouverture.

Voici le XI que Lionel Scaloni pourrait déployer pour retrouver le chemin de la victoire ce week-end.

Lionel Messi

Lionel Messi a participé à un nombre record de cinq Coupes du monde différentes / Matthias Hangst/GettyImages

GK : Emi Martinez – Scaloni a traversé huit gardiens de but différents en moins de 50 matches à la barre avant de s’installer sur Martinez.

DD : Nahuel Molina – L’arrière latéral de l’Atletico Madrid portait un kit de réplique de Barcelone lors de ses coups de pied d’enfance à Cordoue avant de rejoindre l’académie du club à Buenos Aires. Vraisemblablement, il a gardé ses allégeances précédentes pour lui depuis son arrivée à Madrid.

DC : Cristian Romero – Le but de Saleh Al-Shehri était le premier que Romero avait concédé sur le terrain pour l’Argentine en près de 15 heures de football. Il n’a eu qu’à attendre encore cinq minutes avant que Salem Al-Dawsari ne lui rappelle la sensation.

DC : Nicolas Otamendi – L’entraîneur mexicain Gerardo Martino a rappelé Otamendi alors qu’il était en charge de l’Albiceleste après avoir raté la Coupe du monde 2014 sous Alejandro Sabella.

DG : Marcos Acuna – Après avoir enduré six essais infructueux en grandissant, Acuna fait maintenant partie de sa deuxième équipe de Coupe du monde.

CM : Rodrigo DePaul – Enzo Fernandez frappe peut-être à la porte, mais la place de De Paul est pratiquement à l’épreuve des balles après avoir participé à 45 matchs, un sommet d’équipe depuis la nomination de Scaloni.

CM : Leandro Paredes – L’un des nombreux joueurs argentins à parcourir le terrain en tant que garde du corps de Lionel Messi s’il devait faire l’objet d’une attention physique excessive, Paredes est certainement concentré sur le numéro dix de l’équipe. « Si nous gagnons la Coupe du monde », a-t-il déclaré avant le tournoi, « je serais plus heureux pour lui que pour moi-même. »

AM : Lionel Messi – Un penalty délicat contre l’Arabie saoudite a porté le total de buts internationaux de Messi à 12 pour l’année civile, égalant son sommet en carrière en 2012.

AD : Angel Di Maria – L’été dernier, Di Maria a quitté le Paris Saint-Germain pour rejoindre la Juventus sans que les Parisiens ne perçoivent d’indemnité de transfert. Même son tout premier transfert de club, de Rosario Central à El Torito, est venu avec la promesse de 35 ballons de football.

BU : Lautaro Martinez – « El Toro » est issu d’une famille de footballeurs qui comprend son père, son grand-père et sa grand-mère.

AG : Julian Alvarez – Sans surprise, Alvarez considère comme un « privilège » de jouer aux côtés de Messi, un joueur que l’attaquant de Manchester City a demandé une fois pour une photo alors que le jeune Alvarez n’était qu’un fan de l’équipe nationale argentine, plutôt qu’un membre.

Harry Symeou accueille Scott Saunders, Grizz Khan et Jack Gallagher pour revenir sur France 98 dans le cadre de la série « Notre Coupe du Monde ». Nous faisons un voyage dans le passé – rejoignez-nous !

Si vous ne voyez pas l’intégration du podcast, cliquez sur ici pour télécharger ou écouter l’épisode en entier !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*