Mondial 2022, Pays-Bas : le paradoxe de Cody Gakpo

Auteur de 15 réalisations et 18 passes décisives en 30 matchs toutes compétitions confondues cette saison (dont 9 buts et 12 offrandes en 14 matchs pour la seule Eredivisie), Cody Gakpo est actuellement sur un petit nuage. En championnat néerlandais, le joueur de 23 ans pourrait même bientôt battre le record de passes décisives de Luciano Narsingh (16 en 2012). Le jeune ailier gauche très polyvalent, capable de jouer de l’autre côté du pré et même au milieu comme il l’a prouvé contre le Sénégal en 10 ou 9, marche sur l’eau, mais aussi sur les défenses adverses avec son club du PSV Eindhoven. C’est donc en toute logique qu’il a été sélectionné par Louis Van Gaal pour cette 22e édition de la Coupe du monde au Qatar avec les Oranje. Le feu follet néerlandais a également réussi à rester aux Pays-Bas pour cet exercice 2022/2023.

En effet, tout au long du mois d’août, lors du précédent mercato, de nombreux prétendants sondaient le club batave pour tenter de s’attacher les services de Cody Gakpo. En Premier League notamment, Manchester United et Leeds ont senti le bon filon. Les Peacocks ont même poussé fort pour tenter de le recruter malgré l’inflexibilité du PSV, qui réclamait plus de 45 millions d’euros pour le laisser partir. Un montant qui n’a pas refroidi le club anglais qui avait finalement mis sur la table la somme réclamée par son homologue néerlandais. Mais l’attaquant hésitait encore le dernier jour du mercato, alors qu’un avion s’apprêtait à décoller pour l’Angleterre. Il a finalement pris la décision de rester aux Pays-Bas pour être sûr de faire partie du voyage en Coupe du monde avec la sélection batave. Un choix payant.

Statistiques affamées

Pour l’entrée en lice des Pays-Bas, lors de la victoire étriquée acquise dans les tout derniers instants de la rencontre contre le Sénégal (2-0), Cody Gakpo a même été titularisé par le sélectionneur des Oranje. Une belle récompense pour le jeune joueur d’à peine 23 ans qui n’avait joué que 9 matchs avec la sélection néerlandaise jusque-là pour 3 petites réalisations. A l’entrée sur le terrain, la pression doit donc être immense sur ses épaules. Cela peut expliquer en partie sa difficulté à entrer dans la rencontre. Sa performance pourrait également être divisée en deux parties. Le premier pendant la majeure partie du match et le second au moment de son but salvateur pour les Pays-Bas.

Il faut dire que Cody Gakpo a traversé le match, et surtout la première période, comme un fantôme jusqu’à la 90e minute. La pépite néerlandaise n’a joué que 36 ballons jusqu’à sa sortie dans le temps additionnel de la seconde période (90e+4). La statistique est encore plus frappante par rapport aux autres joueurs d’Oranje. C’est lui qui a le moins touché le cuir dans le onze aligné par Louis Van Gaal après le gardien Andries Noppert et les attaquants Vincent Janssen et Steven Bergwijn. D’autant que sur ses 36 ballons, l’ailier en a donné 17 à ses adversaires. Son pourcentage de balles perdues (47 %) est de loin le plus élevé parmi les titulaires de la sélection batave. Cette statistique confirme que le joueur du PSV n’a pas tout de suite trouvé sa place sur le terrain, du moins pas assez pour réussir à combiner avec ses coéquipiers.

En première période, l’attaquant, reconverti en milieu offensif pour l’occasion, n’a délivré que 7 passes décisives. Un chiffre qui correspond à son impact sur le jeu de son équipe. Autre statistique qui le prouve, le nombre de duels que le frêle meneur de jeu a dû négocier. Avec seulement 5 duels joués et 2 gagnés, le joueur de 23 ans est avant-dernier de son équipe juste devant Steven Berghuis. Dernier chiffre pour illustrer cette errance et sa difficulté à intégrer dans le schéma mis en place Louis van Gaal, le nombre de ballons touchés par la pépite batave dans la surface de réparation adverse. C’est très simple, il n’en a joué que 2. Une première lorsqu’il a créé le premier danger du match à la quatrième minute sur un débordement puis un centre de sa part qui a affolé la défense sénégalaise puis une seconde, 80 minutes plus tard, lors de son but salvateur (84e).

Efficacité redoutable

Assez invisible tout au long de la rencontre, Cody Gakpo n’a pas joué un rôle significatif en première période, mais cela n’a pas inquiété son entraîneur qui lui a encore fait confiance après la pause et le meilleur était encore à venir. En effet, le natif d’Eindhoven n’a pas besoin d’être au top pour être le facteur X de la sélection néerlandaise et être décisif dans les meilleurs moments. Alors que les deux équipes semblaient se diriger vers un point split, ce qu’aucune des deux équipes ne faisait, le Batave est passé de l’ombre à la lumière. Du statut de fantôme errant sur le terrain, le joueur de 23 ans est devenu le sauveur voire le héros des Pays-Bas en coupant un centre tendu de son coéquipier Frenkie De Jong et en battant la sortie d’Édouard Mendy.

À ce moment-là, l’horloge indiquait la 84e minute. Il ne restait donc plus que beaucoup de temps avant le temps additionnel et le Sénégal venait de prendre un coup sur le dessus de la tête d’un joueur encore relativement méconnu du grand public. Buteur pour son deuxième ballon dans la surface sénégalaise, l’attaquant de 23 ans a marqué les esprits malgré sa prestation terne et décevante. Par la suite, Cody Gakpo a cédé sa place à Marten De Roon lors des dernières minutes du match (90e+4). Une sortie avec les honneurs pour celui qui a ouvert le score et mené son équipe à une victoire étriquée, mais ô combien importante pour lancer la Coupe du monde des Pays-Bas au Qatar. Malheureusement, même s’il a réalisé un exploit personnel face à l’Equateur, les Oranje n’ont pas réussi à surfer sur ce succès.

En passe de devenir l’atout offensif numéro 1 des Pays-Bas

Si l’on met de côté la frappe puissante et imparable de Cody Gakpo près de la surface qui est allée se loger dans la lucarne d’Hernan Galindez en début de match (6e) et un premier acte relativement équilibré, mais terne, la sélection néerlandaise a été complètement dépassée. par un Tri survolté et transfiguré après la pause. Andries Noppert a également été sauvé par sa barre transversale et Pervis Estupinan s’est vu refuser un but tandis qu’Enner Valencia est sorti blessé. Outre ses faits de jeu, les joueurs emmenés par Louis Van Gaal semblaient manquer de repères sur le pré et ils peuvent s’estimer chanceux d’être sortis avec le point du nul (1-1). Seul l’attaquant du PSV Eindhoven a marqué des points lors de cette rencontre.

Même si sa performance globale reste globalement décevante, Cody Gakpo ayant relativement disparu après son exploit, comme le reste de son équipe finalement, le joueur du PSV a prouvé qu’il pouvait être l’un des atouts offensifs de la sélection néerlandaise. Pas si étonnant que Manchester United soit revenu à la charge pour s’attirer les services du prometteur attaquant de 23 ans, comme nous vous l’annoncions récemment, sous l’impulsion d’Erik ten Hag, fan du joueur. Il pourrait également être le remplaçant parfait de Cristiano Ronaldo et une alternative intéressante à un Jadon Sancho fantomatique jusqu’à présent.

A l’occasion de la Coupe du Monde, Parions Sport en ligne vous propose votre premier pari doublé jusqu’à 100€ et 10€ offerts sans dépôt avec le code FMCDM. Créez votre compte aujourd’hui pour profiter de cette offre exclusive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*