Gerardo Martino insiste sur le fait que le Mexique « n’a pas peur » avant l’affrontement incontournable contre l’Arabie saoudite

L’équipe nationale masculine mexicaine risque d’être éliminée avant le choc du groupe C contre l’Arabie saoudite mercredi.

El Tri occupe actuellement la dernière place du classement du Groupe C, avec un seul point du match nul 0-0 contre la Pologne. Pour se qualifier pour les huitièmes de finale, le Mexique doit vaincre l’Arabie Saoudite, et espérer un résultat souhaitable lors du match entre l’Argentine et la Pologne.

En cas de victoire de la Pologne, le Mexique remporterait n’importe quelle victoire sur l’Arabie saoudite. Si l’Argentine triomphe, le différentiel de buts entrerait en jeu, obligeant le Mexique à marquer au moins trois buts mercredi. Bien que le chemin puisse être compliqué, l’entraîneur-chef Gerardo Martino insiste sur le fait que le Mexique n’a pas peur.

« Peur? Non. Nous concourons, nous jouons au football, nous n’avons pas peur », a déclaré Martino lors de la conférence de presse d’avant-match de l’équipe mardi.

« Nous affrontons et respectons tous les rivaux que nous avons devant nous, nous savons tous à quel point [Saudi] L’Arabie l’a fait lors du match contre l’Argentine, et surtout en première mi-temps contre la Pologne, mais je ne pense pas qu’il y ait de la peur chez quelqu’un qui est habitué à la compétition. »

Harry Symeou accueille Scott Saunders et Toby Cudworth pour revenir sur Corée du Sud/Japon 2002 dans le cadre de la série « Notre Coupe du Monde ». Nous faisons un voyage dans le passé – rejoignez-nous !

Si vous ne voyez pas l’intégration du podcast, cliquez sur ici pour télécharger ou écouter l’épisode en entier !

Mais la pression monte alors que le Mexique entre dans le match avec seulement trois victoires lors de ses 11 derniers matches de compétition.

« Je n’ai jamais trouvé d’excuses, parfois il faut décrire les réalités. Quand on dit qu’on a bien joué pendant 60 minutes, c’est parce qu’on a bien joué pendant 60 minutes », a déclaré Martino.

« Il n’y a pas besoin d’excuses, nous avons clairement un match que nous devons gagner. »

Le Mexique s’est qualifié pour les huitièmes de finale lors de ses sept dernières participations à la Coupe du monde, faisant monter les enchères pour 2022. L’équipe est restée pour la dernière fois en phase de groupes du tournoi en 1978, perdant contre la Pologne, l’Allemagne de l’Ouest et la Tunisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*