Les notes des joueurs alors que les Red Devils roulent vers une victoire écrasante

Depuis Old Trafford – Manchester United a remporté une victoire clinique 5-0 sur Aston Villa devant un record du club de 30 196 spectateurs à Old Trafford lors du coup d’envoi de la WSL samedi.

Les visiteurs ont finalement eu du mal à rivaliser et un premier but de la capitaine United Katie Zelem a été ajouté en première mi-temps par Leah Galton, avant qu’Alessia Russo, Ona Batlle et la remplaçante Rachel Williams ne marquent le score en seconde période.

Utilisant la taille du terrain en fonction de leur style, les hôtes ont sans surprise été dominants sur le ballon dans les premières étapes. Villa s’est contenté de s’asseoir et d’essayer de lancer des compteurs, bien qu’il n’y ait pas eu de répétition du but d’échappée surprise qu’Everton avait marqué lors des matchs de la saison dernière ici.

C’est de loin que l’ouvreur précoce a été créé. L’arrière Batlle a fait ce qu’elle fait le mieux, explosant sur la droite et mettant une balle taquine dans la surface. Les efforts de Russo pour le regrouper sur la ligne ont été contrecarrés par la gardienne de Villa Hannah Hampton, mais Zelem a pris le rebond.

United a été tenu en échec par Villa lors de la Coupe continentale en octobre et a été frustré lors de sa dernière rencontre de championnat. Mais une performance clinique en première mi-temps a produit un deuxième but avant la demi-heure grâce à un autre mouvement bien travaillé de la droite.

Russo n’a pas réussi à recevoir le ballon d’une remise en jeu, Ella Toone courant au-delà. Toone à son tour a fait passer Galton après sa course sur l’épaule du dernier défenseur pour une finition composée.

Villa ne faisait généralement pas d’occasions, mais un bon coup a vu Freya Gregory présenter une grande chance au second poteau. Son tir bas était cependant trop faible pour tester correctement Mary Earps. Les visiteurs pensaient également avoir retiré un but juste avant la pause quand Alisha Lehmann a pris un rebond après que le tir de Freya Gregory ait été arrêté – mais ce dernier était juste hors-jeu.

United a été lésé de ne pas avoir obtenu de penalty sur le coup de la mi-temps lorsque Hayley Ladd a chuté sous la pression de Laura Blindkilde. Les rediffusions ont montré que le défenseur n’avait pas gagné le ballon.

Étant donné que Villa a connu son meilleur sort dans les 10 minutes environ avant la mi-temps, le prochain but était probablement important. Mais les fans de United n’ont pas eu à attendre longtemps après le redémarrage pour que Russo rencontre le centre de Toone au deuxième poteau pour terminer un mouvement simple mais efficace – encore une fois depuis la droite.

Mais Villa ne s’effondrait pas complètement sans se battre et Earps a fait un bel arrêt pour empêcher Lehmann de s’éloigner après que la star suisse ait attrapé Zelem en possession. Maz Pacheco a également eu plus de temps qu’elle ne le pensait lorsqu’elle a lancé une demi-volée à côté de la cible.

Galton et la remplaçante Martha Thomas ont eu des occasions successives de prolonger l’avance de United, mais le quatrième but, quand il est arrivé 15 minutes avant la fin, a été le choix du peloton. Batlle avait été relativement calme depuis la première mi-temps, mais s’est avancé sur la droite et a décoché un tir féroce qui a frappé à la fois la barre et le poteau éloigné avant qu’il ne se niche au fond du filet.

United aurait dû avoir un cinquième peu de temps après, mais devait un arbitre pour ne pas l’avoir obtenu. Galton a été abattu au but mais s’est quand même levé pour terminer la chance, mais le coup de sifflet avait été donné trop tôt pour un coup franc au lieu de laisser la situation se dérouler.

Il était encore temps pour un vrai cinquième, avec Batlle récupérant sa deuxième passe décisive sur la droite en jouant à Williams pour un tap-in à quelques mètres.

Léa Galton;  Sarah Maylin

Man Utd était trop bon pour Aston Villa / Naomi Baker/GettyImages

G K : Mary Earps – 7/10 – Encore une fois une présence imposante et rassurante derrière les quatre arrières. A fait des arrêts importants lorsque Villa a pu assembler des mouvements.

RB : Ona Batlle – 9/10 – A joué comme un ailier supplémentaire lorsque United avait le ballon et a créé le premier but après l’une de ses courses en maraude. A marqué le meilleur but de la journée avant de décrocher une passe décisive dans les arrêts de jeu.

CB: Maya Le Tissier – 7/10 – Excellent sur le ballon et a toujours semblé assez à l’aise contre un Daly en forme.

DC : Millie Turner – 6/10 – Commandant dans les airs et porté le ballon hors de la défense avec confiance à quelques reprises. Pas massivement

DG : Hannah Blundell – 6/10 – Plus réservé que Batlle dans un sens offensif.

CM : Katie Zelem (c) – 7/10 – A marqué un but rare en jeu ouvert après avoir joué et être entré dans la surface. Habituellement regardé pour le passer en avant.

CM : Hayley Ladd – 7/10 – A principalement protégé les quatre arrières mais méritait une pénalité lorsqu’elle a été abattue dans la surface juste avant la mi-temps.

Matin : Ella Toone – 9/10 – A joué entre les lignes et a rendu difficile pour les défenseurs de suivre son mouvement, mais aussi un coureur disposé au-delà du ballon pour étirer le jeu quand il en avait besoin. Deux passes décisives pour les buts de Galton et Russo.

AD : Nikita Parris – 6/10 – Joué avec une bonne énergie mais le moins percutant des quatre premiers de United.

BU : Alessia Russo – 9/10 – A occupé les défenseurs centraux de la Villa en tant que présence physique, mais était toujours prêt à manquer pour un jeu de construction important qui a créé des occasions. A obtenu sa récompense avec une finition de braconnier au deuxième poteau pour porter le score à 3-0.

AG : Leah Galton – 9/10 – A très bien pris le deuxième but de United. A été une menace en général et a eu d’autres opportunités tout au long du match. Refusé un cinquième but légitime par une erreur d’arbitrage soufflant pour un coup franc au lieu de jouer l’avantage.

Substituts

SUB : Martha Thomas (63′ pour Parris) – 7/10

SUB : Lucia Garcia (77′ pour Russo) – 6/10

SUB : Rachel Williams (85′ pour Galton) – 7/10

SUB : Wild Boe Risa (85′ pour Toone) – N/A

Gestionnaire

Marc Skinner – 8/10 – Configurez son équipe pour attaquer avec de la largeur afin de tirer le meilleur parti des espaces.

Rachel Daly

Aston Villa n’a pas assez vu la meilleure buteuse Rachel Daly / Naomi Baker/GettyImages

G K : Hannah Hampton – 5/10 – Première apparition en WSL depuis septembre. Battu plusieurs fois mais a fait une poignée d’autres arrêts.

AR : Sarah Mayling – 4/10 – Toujours deuxième après Galton sur ce flanc.

DC : Anna Patten – 4/10 – Le mouvement des attaquants de United était trop.

DC : Danielle Turner – 4/10 – A fait un début de match physique mais n’a finalement pas été à la hauteur de Russo.

DG : Maz Pacheco – 4/10 – A du mal à faire face défensivement, United construisant continuellement des attaques sur son flanc. A également gaspillé une bonne chance à l’autre bout.

CM : Laura Blindkilde – 5/10 – Chanceux de ne pas avoir concédé de penalty en fin de première mi-temps.

CM : Rachel Corsie (c) – 4/10 – Lutté pour garder Toone secret.

AM : Kenza Dali – 6/10 – A regardé la source de danger la plus probable de Villa du jeu ouvert, mais n’a pas vu assez de balle pour vraiment que cela compte.

AD : Alisha Lehmann – 6/10 – Basculé vers la gauche relativement tôt pour offrir plus d’un test contre Batlle de ce côté. Avait le premier tir de Villa sur la cible peu de temps après. Encore une fois testé Earps plus tard.

ST : Rachel Daly – 5/10 – Trop calme en première mi-temps et a étonnamment refusé une invitation à tirer d’une bonne position en seconde, choisissant de le mettre à pied à la place.

AG : Freya Gregory – 5/10 – Fait plus d’impact après l’échange avec Lehmann. A eu une glorieuse chance en première mi-temps qu’elle n’ait pas frappé avec suffisamment de conviction.

Substituts

SUB : Emily Gielnik (58′ pour Gregory) – 5/10

SUB : Olivia McLoughlin (84′ pour Blindkilde) – N/A

Gestionnaire

Carla Ward – 6/10 – A pris la décision d’échanger ses ailiers dès le début et cela a fait une différence dans la menace offensive de l’équipe. En fin de compte, son équipe n’avait pas la qualité pour concourir.

Joueuse du match : Ona Batlle

Pour plus de Jamie Spencersuivez-le sur Twitter!


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*