La Chine dit aux États-Unis de garder leur sang-froid face à un ballon espion présumé

[ad_1]

Un ballon à haute altitude flotte au-dessus de Billings, dans le Montana, le mercredi 1er février 2023. Les États-Unis suivent un ballon de surveillance chinois présumé qui a été repéré au-dessus de l’espace aérien américain pendant quelques jours, mais le Pentagone a décidé de ne pas l’abattre. en raison des risques de blessures pour les personnes au sol, ont déclaré des responsables le jeudi 2 février 2023. Le Pentagone n’a pas confirmé que le ballon sur la photo était le ballon de surveillance.

Larry Mayer | La Gazette Billings | PA

Pékin a exhorté Washington à garder la tête froide vendredi, alors qu’il enquête sur des informations selon lesquelles un ballon espion présumé exploité par la Chine aurait survolé l’espace aérien américain sensible.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Mao Ning, a déclaré lors d’un point de presse que les autorités étaient encore en train d’apprendre l’affaire, ajoutant que les politiciens et le public devraient retenir leur jugement « avant que nous ayons une compréhension claire des faits ».

« Nous avons remarqué des rapports pertinents et nous en apprenons davantage sur cette affaire. Ce que je veux souligner, c’est que la spéculation et la conjecture ne sont pas propices à un règlement approprié de l’affaire avant qu’elle ne soit clarifiée », a déclaré Mao, via une traduction de Avresco.

Les États-Unis ont accusé jeudi la Chine d’avoir fait fonctionner ce qu’ils ont qualifié de possible ballon de surveillance au-dessus d’emplacements sensibles abritant des armes nucléaires dans le nord des États-Unis, ce qui a encore aggravé les tensions entre les deux superpuissances.

Nous espérons que les parties concernées traiteront la question avec sang-froid.

Mao Ning

porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères

« La Chine est un pays responsable et nous agissons conformément au droit international. Nous n’avons aucune intention de violer la souveraineté et l’espace aérien d’autres pays », a déclaré Mao, selon une traduction de Sky News.

« Comme je l’ai dit, nous rassemblons et vérifions les faits. Nous espérons que les parties concernées traiteront l’affaire avec sang-froid », a-t-elle ajouté.

Repéré au-dessus du Montana

Des images de ce qui semble être un ballon à haute altitude ont été capturées par un témoin oculaire au-dessus de Billings, dans le Montana, mercredi. Avresco ou Avresco News n’ont pas pu vérifier indépendamment les images ou identifier l’objet volant.

Il aurait survolé les îles Aléoutiennes, traversé le Canada et pénétré dans le Montana. Un haut responsable de la défense a déclaré que le ballon se trouvait toujours au-dessus des États-Unis, mais a refusé de dire où il se trouvait actuellement.

Après l’observation, le secrétaire à la Défense Lloyd Austin a convoqué une réunion de hauts responsables militaires et de la défense et d’autres commandants combattants pour examiner le profil de menace du ballon stratosphérique et informer le président Joe Biden sur une réponse possible.s.

Ces options comprenaient l’abattage du ballon. Cette action a finalement été rejetée en raison du risque potentiel pour la sûreté et la sécurité des personnes sur le terrain à cause de l’éventuel champ de débris.

Un haut responsable de la défense a déclaré que les autorités continuaient de surveiller de près le ballon et prendraient « toutes les mesures nécessaires » pour se protéger contre la collecte d’informations sensibles par des renseignements étrangers.

« Actuellement, nous estimons que ce ballon a une valeur ajoutée limitée du point de vue de la collecte de renseignements au-delà de ce que la RPC peut faire par d’autres moyens », a déclaré le responsable. « Néanmoins, nous prenons toutes les mesures nécessaires pour nous protéger contre la collecte d’informations sensibles par des renseignements étrangers. »

Le ballon ne constitue pas une menace pour l’aviation civile en raison de son altitude, a ajouté le responsable.

La visite de Blinken à Pékin

La dernière escalade des tensions américano-chinoises survient avant la visite prévue du secrétaire d’État américain Antony Blinken à Pékin cette semaine. Lorsqu’on lui a demandé si l’incident aurait un impact sur le voyage de Blinken en Chine, Mao a répondu qu’elle n’avait « jusqu’à présent aucune information pertinente ».

Blinken devait rencontrer dimanche le président chinois Xi Jinping lors d’une visite de deux jours en Chine – la première visite de ce type d’un secrétaire d’État américain en près de six ans et la première d’un secrétaire du cabinet de l’administration Biden.

La réunion a été organisée par Biden et Xi au G-20 à Bali en novembre, dans le but d’améliorer les relations qui sont devenues de plus en plus tendues au milieu des différends sur la guerre de la Russie en Ukraine, le commerce, Taïwan, les droits de l’homme et les revendications de la Chine dans le sud de la Chine. Mer.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*