Notes des joueurs alors que Sean Dyche fait un début gagnant en tant que manager des Toffees

[ad_1]

Le premier match de Sean Dyche à la tête d’Everton a vu sa nouvelle équipe battre le leader de la Premier League Arsenal 1-0 à Goodison Park.

Les Toffees ont ébranlé les espoirs de titre des Gunners avec une victoire fougueuse et méritée samedi après-midi.

Malgré la domination précoce d’Arsenal, la première demi-vue du but est survenue grâce à une frappe déviée de Dwight McNeil lors de la contre-attaque, avec Aaron Ramsdale qui a quitté sa ligne pour battre Dominic Calvert-Lewin au ballon perdu.

Everton a causé quelques problèmes à Arsenal avec des virages profonds dans les 20 premières minutes, Amadou Onana et James Tarkowski ayant tous deux des têtes déviées derrière.

La frappe de Calvert-Lewin sous un angle serré et le lob audacieux d’Onana à 35 mètres ont tous deux été refusés par Ramsdale alors que les hôtes continuaient d’augmenter la pression.

La première chance d’Arsenal est venue lorsque Bukayo Saka a réussi à s’éloigner de Vitaliy Mykolenko et à attaquer Eddie Nketiah, qui a vendu Tarkowski avec une feinte intelligente vers la ligne de fond, mais a tiré haut et large à bout portant.

Everton aurait dû prendre les devants quand Onana a tiré le meilleur parti d’une confusion entre Ben White et Martin Odegaard, tirant un centre à travers la surface de réparation de six mètres, mais Calvert-Lewin n’a pu qu’obtenir un orteil sur le ballon et une chance glorieuse allé mendier.

Quelques secondes plus tard, le centre de McNeil a été accueilli par un Abdoulaye Doucoure libre, mais le ballon a jailli de son front et Arsenal a de nouveau été lâché.

Conor Coady était sur place pour bloquer une volée de Saka hors de la ligne avant qu’une tête de Calvert-Lewin du centre intelligent d’Alex Iwobi ne rebondisse juste du mauvais côté du poteau à la fin d’une première mi-temps frénétique.

Arsenal ressemblait plus à lui-même après la pause. Nketiah a réussi à se frayer un chemin depuis le canal gauche et dans la surface, réduisant pour Odegaard de tirer de manière angoissante au-dessus de la barre.

Mais Everton a pris les devants juste après l’heure de jeu. Un autre coin profond de McNeil a cette fois été rencontré par Tarkowski, qui a repoussé le défi d’Odegaard de rentrer à la maison le premier match.

Les appels pour un penalty d’Arsenal ont été rejetés lorsque Neal Maupay et Idrissa Gueye ont été autorisés à faire tomber Gabriel dans la surface, bien que les rediffusions suggèrent que le Français aurait pu faire trébucher le défenseur des Gunners.

Pickford était sur place pour refuser une frappe déviée de Leandro Trossard alors qu’Arsenal cherchait à revenir au niveau dans les dernières étapes. La demi-volée de Saka a navigué dans la foule joyeuse derrière le but peu de temps après.

Trossard a une fois de plus dérivé de la gauche et a enroulé un tir avec son pied droit, bien que cette fois il ait navigué haut et large.

Alors que six minutes de temps d’arrêt se profilent, Oleksandr Zinchenko a lâché deux fois à 25 mètres, mais ses deux tirs spéculatifs ont survolé le sommet pour ronger un peu plus le temps.

Everton a tenu bon pour sécuriser les trois points pour sortir des places de relégation. L’avance d’Arsenal au sommet sera réduite à deux points si Manchester City bat Tottenham dimanche.

Amadou Onana, Martin Odégaard

Onana était brillante / Gareth Copley/GettyImages

G : Jordan Pickford – 7/10 – A gardé son sang-froid et a bien organisé sa défense. A fait quelques arrêts décents dans la foulée.

DD : Seamus Coleman – 6/10 – A reçu des instructions très simples – se débarrasser de la balle dès que possible.

DC : James Tarkowski – 8/10 – A flatté de tromper cette saison mais a trouvé des atouts ici aux deux extrémités du terrain.

DC : Conor Coady – 8/10 – Composé avec chaque défi qu’il a fait. A parfaitement étouffé le danger.

DG : Vitaliy Mykolenko – 6/10 – Souvent utilisé à mauvais escient comme ailier par Frank Lampard et pourrait plutôt se concentrer sur la défense ici.

CM : Idrissa Gueye – 7/10 – A bien rompu le jeu et était alerte avec son pressing.

CM : Amadou Onana – 9/10 – Le cœur du milieu de terrain d’Everton. A récupéré le ballon avant de mener les charges vers l’avant.

CM: Abdoulaye Doucoure – 6/10 – Naturellement, il avait l’air rouillé à son retour au bercail, mais il l’a compensé avec des efforts et une superbe exécution des ordres de Dyche.

AD : Alex Iwobi – 8/10 – Apparu sur les deux flancs ainsi qu’au milieu de terrain et avait tendance à prendre d’excellentes décisions, combinant son expérience avec un flair et une ingéniosité caractéristiques.

FC : Dominic Calvert-Lewin – 7/10 – A travaillé très dur pour mener la ligne, se confrontant à Gabriel et Saliba. Il manquait des bottes de tir mais il a fourni tout le reste.

AG : Dwight McNeil – 7/10 – Everton comptait parfois trop sur lui pour traverser, mais finalement, cet exutoire s’est avéré fructueux.

Substituts

Neal Maupay (62′ pour Calvert-Lewin) – 5/10

Directeur

Sean Dyché – 8/10 – Le début parfait. Everton a joué comme une équipe qui devrait être beaucoup, beaucoup plus haut dans le tableau.

Aaron Ramsdale

A fait tout ce qu’il pouvait / Catherine Ivill/GettyImages

G : Aaron Ramsdale – 7/10 – A gardé Arsenal en vie avec une série de bons arrêts.

AR : Ben White – 4/10 – Une telle performance négligente de la part d’un joueur qui a enregistré tant de sans-faute cette saison.

DC : William Saliba – 5/10 – Parfois coupable de donner le ballon à bon compte, notamment sous pression.

DC : Gabriel – 6/10 – Le légèrement plus solide des défenseurs centraux d’Arsenal. Dommage de ne pas avoir gagné de penalty.

DG : Oleksandr Zinchenko – 6/10 – A gardé son sang-froid et son sang-froid alors que tant de ses coéquipiers ne l’ont pas fait.

CM : Thomas Partey – 4/10 – Pressé dans l’oubli par le milieu de terrain agressif d’Everton et a été accroché après une heure.

CM : Granit Xhaka – 5/10 – N’a pas réussi à garder son sang-froid dans la bataille du milieu de terrain tout en ne pouvant pas non plus verrouiller le verrou plus haut sur le terrain.

MD : Bukayo Saka – 6/10 – Everton a lancé de nombreuses équipes doubles sur Saka, qui a réussi à se tailler autant qu’il le pouvait dans de telles circonstances.

AM : Martin Odegaard – 4/10 – Timide dans et hors de possession. Faute pour le but. Remplacé avant l’arrivée.

MG : Gabriel Martinelli – 4/10 – Il a gardé la tête baissée et s’est retrouvé dans de nombreuses impasses. Naturellement remplacé par Trossard.

CF : Eddie Nketiah – 5/10 – A trouvé difficile de rester pertinent dans le jeu pendant de longues périodes. Il avait l’air vif quand il a reçu le ballon, mais ce n’était pas suffisant.

Substituts

Jorginho (59′ pour Partey) – 5/10

Leandro Trossard (59′ pour Martinelli) – 5/10

Fabio Vieira (77′ pour Odegaard) – 5/10

Takehiro Tomiyasu (85′ pour les Blancs) – N/A

Directeur

Mikel Arteta – 5/10 – Arsenal n’était pas dans le rythme et s’est effondré sous la pression de Goodison Park, mais Arteta a au moins essayé différentes choses pour essayer de remettre son équipe dans le match. Les échecs des Gunners étaient en grande partie dus à des erreurs individuelles ou à des prises de décision étranges.

Joueur du match – Amadou Onana

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*