Steve Cherundolo de LAFC attribue au Club Leon sa décevante défaite 2-1

[ad_1]

Les choses semblaient très sombres pour le LAFC dans un match de Ligue des champions de la Concacaf entièrement dominé par l’équipe de Liga MX, le Club Léon, dans son stade à domicile. À tel point que c’est presque miraculeux que l’équipe mexicaine n’ait pas marqué plus après être entrée dans la mi-temps 2-0.

« Ce qui nous a manqué toute la soirée, c’était juste la qualité dans le dernier tiers et la dernière passe. Nos passes ont été parmi les pires que j’ai vues de toute la saison », a déclaré l’entraîneur-chef Steve Cherundolo après le match.

« Merci à Léon, ils ont joué excellent en première mi-temps. Nous n’avions pas de réponses à cela. Et donc, reculer et reculer et ne pas défendre en avant n’a jamais été un moyen efficace de défendre. Cela n’a jamais été notre façon de faire les choses au LAFC et ce n’est certainement pas quelque chose que nous prévoyons de faire à l’avenir, surtout dimanche. »

Mais la chance allait honorer le Black & Gold dans les affres chaotiques du temps additionnel sous la forme d’une faute sur Sergi Palencia qui annulait un but d’Osvaldo Rodríguez qui aurait mis Léon à une avance inatteignable de 3 à zéro.

L’arbitre Walter López Castellanos était positionné correctement pour attraper l’infraction et quelques minutes plus tard, Palencia – sans aucun doute enhardi par le sursis d’exécution – a mis un centre divin dans les pieds de Dénis Bouanga pour donner aux visiteurs un but à l’extérieur bien nécessaire.

« C’était une bouée de sauvetage », a déclaré Cherundolo par la suite. « Cette équipe a montré beaucoup de cran pour faire quelques jeux à la fin du match. »

Son homologue, le jeune entraîneur argentin Nicolás Larcamón, était satisfait de la performance de son équipe mais a critiqué les décisions de l’arbitre dans les dernières minutes du match.

« Enlever ces dernières minutes », a-t-il dit. « Je reste avec de très bons sentiments sur ce que nous sommes capables de faire dimanche. Nous sommes une équipe qui a très bien concouru à chaque fois que nous quittons la maison, nous nous sommes très bien imposés dans des stades très difficiles et contre de grandes équipes, et cela ne sera pas l’exception. »

Cherundolo est prudent, abordant son prochain match le dimanche 4 juin à domicile au BMO, sachant que tout dépend de ses garçons qui mettent 110%.

« Je suis très déçu de notre performance ce soir », a-t-il déclaré. « Ce but nous donne une chance, mais ce but seul ne nous aide pas à gagner une finale. Les performances de chaque individu, la performance du groupe en tant que groupe, doivent être beaucoup, beaucoup améliorées. Je pense que le score est extrêmement chanceux pour nous.

« Mais nous sommes assez expérimentés, assez intelligents pour rebondir », a déclaré Cherundolo à propos de son équipe. « Nous sommes également suffisamment en forme pour réaliser une bien meilleure performance dimanche. Et cette équipe sait exactement ce qui est en jeu. Je suis convaincu à 100% que la performance de LAFC dimanche sera bien améliorée et, espérons-le, suffisamment bonne pour soulever un trophée. »

Les buts à l’extérieur ne seront pas pris en compte comme un bris d’égalité pour la finale de la CCL, donc LAFC devra gagner par deux buts ou plus en temps réglementaire, car une marge d’un but les amènera en prolongation – et si nécessaire – en pénalités. Léon n’aurait besoin que d’un but ou d’une égalité pour soulever l’argenterie.

« Le moment d’avoir une performance comme celle-là est évidemment médiocre, mais la première mi-temps est jouée », a déclaré Cherundolo. « Il y a tout un autre match, et c’est à Los Angeles. Et comme je l’ai dit, nous nous attendons à rebondir assez rapidement et à nous améliorer. Et nous allons découvrir et montrer aux joueurs ce qui s’est bien passé ce soir, ce qui ne s’est pas bien passé ce soir , et ce que nous devons améliorer pour battre Léon à domicile. »

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*