Franck Kita ne regrette pas d’avoir écarté Pierre Aristouy

[ad_1]

Publicité

Onzième du classement de Ligue 1 à quatre points de la place de barragiste, le FC Nantes a tranché dans le vif. Après quatre matches consécutifs sans victoire en championnat, le club des bords de l’Erdre a choisi d’écarter Pierre Aristouy et de le remplacer par Jocelyn Gourvennec. Cet après-midi, les Canaris présentaient officiellement leur nouvel entraîneur. À cette occasion, Franck Kita, le directeur général délégué du FCN, a expliqué qu’il n’avait pas eu le choix de remplacer l’ancien coach des U19, mais que ce dernier était toujours un salarié du club.

La suite après cette publicité

« Depuis un certain temps, on a senti qu’on prenait un mauvais tournant. On a pensé qu’attendre plus longtemps serait dangereux pour le club. La saison dernière, la fin de saison a été traumatisante. Pour parler de Jocelyn, c’est quelqu’un que je connais depuis un certain temps. Pour être très transparent avec vous, lorsqu’on échange avec Jocelyn, je suis admiratif de son expérience. C’est un entraîneur qui connaît la Ligue 1. Ce sont les caractéristiques du coach que j’aime : l’autorité, dans son jeu il y a une qualité importante. Il a une rigueur et surtout il est très motivé. (…) C’est vrai qu’on est onzième, mais on est à quatre points du premier relégable. Il y a une série de mauvais résultats en cours. J’ai senti qu’on prenait un mauvais tournant. Je n’avais pas envie qu’on soit face au mur et réagir avec du stress. J’ai cru bon de faire un changement maintenant et de prendre quelqu’un d’expérience. On l’a gardé (Aristouy), on lui a laissé sa chance. Si vous imaginez que je vais dire un mot de mal sur Pierre, vous vous trompez. J’ai envie de retenir que le positif de Pierre. D’ailleurs, il n’y a que du positif. Mais on est en Ligue 1, il faut prendre des points, il faut que le compteur tourne. Je dois prendre des décisions. Je ne suis pas là pour faire de l’affect, je suis là pour que l’équipe fonctionne. Il n’est plus responsable de l’équipe première, mais il fait toujours partie du FCN. Je l’ai mis à l’aise quant à son avenir. Lorsqu’il me fera part de ses envies, il me les communiquera. Mais il lui reste un an et demi de contrat »a-t-il confié en conférence de presse.

Pub. le
PEUT rire

Publicité

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*