le début de saison canon d’Albert Moleiro fait saliver le FC Barcelone !

[ad_1]

Publicité

Les passionnés de la Liga ne découvrent pas ce joueur : Alberto Moleiro Gonzalez. Eclaboussant déjà la deuxième division espagnole de tout son talent l’an passé (8 passes décisives délivrées en 40 matches de LaLiga2), le milieu de terrain était suivi par plusieurs grandes écuries européennes, voyant en lui l’un des plus grands espoirs de la péninsule ibérique. Parmi elles, le FC Barcelone, qui souhaitait en faire le “nouveau Pedri”. S’il est comparé au numéro 8 blaugrana, ce n’est pas seulement en raison de leur aisance technique commune dans l’entrejeu mais également en raison du parcours, puisque les deux hommes ont été formés à l’UD Las Palmas, avant de faire leurs premiers pas sous le maillot des Pio-Pio.

La suite après cette publicité

Néanmoins, si le club catalan avait entamé des négociations pour s’offrir les services du numéro 10 de la formation des Canaries, le joueur de 20 ans est finalement resté à Las Palmas en raison des difficultés financières catalanes… Et finalement, le destin le lui a bien rendu. En effet, celui qui arbore le numéro 10 bleu sur la tunique jaune de l’UD brille de mille feux dans l’élite du football espagnol. Après une blessure aux ischio-jambiers l’ayant éloigné des terrains depuis le début de saison, l’international Espoirs de la Rojita (3 sélections) a su élever son niveau et retrouver le rôle de meneur de jeu qu’il avait au sein de l’équipe de Francisco Javier García Pimienta, ex-coach adjoint et entraîneur de jeunes au Barça.

À lire
Barça : Pedri va encore rapporter à Las Palmas

Moleiro égale même Vinicius Jr…

En seulement 5 matches de championnat, Alberto Moleiro a déjà ouvert son compteur de passes décisives à domicile lors de la belle victoire face à l’Atlético de Madrid (2-1) avant d’inscrire son premier but de la saison la semaine suivante sur la pelouse d’Osasuna (1-1). Et au-delà de ses statistiques, c’est par sa palette technique étendue qu’il a fait parler de lui sur la scène ibérique. Sa maîtrise technique déconcertante et sa vision du jeu en font un milieu de terrain imprenable dans les phases offensives. L’Espagnol rivalise même avec les plus grands dribbleurs du championnat, en témoigne sa prestation face au Real Betis le week-end dernier (défaite 1-0). Avec huit dribbles réussis au Benito-Villamarin, il égale le Brésilien Vinicius Jr, qui possédait seul ce record de la saison.

La suite après cette publicité

«J’ai la chance de connaître Alberto Moleiro et je connais toutes ses qualités. (…) Je pense qu’il sera un joueur très important pour le football espagnol»avait d’abord lâché son coach en conférence de presse avant la dernière trêve internationale. Il convient cependant de signaler que le joyau de 20 ans amène une polyvalence plus étendue que Pedri, avec un profil plus provocateur balle au pied que son homologue barcelonais. Des qualités qui manquent quelque peu à l’attaque catalane, considérée parfois comme trop stéréotypée par les supporters blaugranas, qui ne cessent d’admirer ses performances en espérant voir leur direction sportive relancer les négociations avec le club canarien. Une arrivée qui pourrait confirmer un peu plus la “nouvelle ère” promise par Joan Laporte au FCB…

Pub. le
PEUT rire

Publicité

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*