Les groupes climatiques affirment que l’ordonnance Biden sur l’IA ne répond pas à l’impact climatique de l’IA

[ad_1]

Plusieurs groupes luttant principalement contre le changement climatique et la désinformation ont déclaré que l’approche de l’administration Biden en matière de réglementation de l’intelligence artificielle ne répond pas à l’impact de l’IA sur le climat et à la manière dont elle peut être utilisée pour propager la désinformation.

Les groupes ont envoyé une lettre à la Maison Blanche exhortant l’administration Biden, y compris le conseiller national pour le climat Ali Zaidi, à ajouter des politiques davantage centrées sur le climat dans son décret sur l’IA publié plus tôt en octobre. Dix-sept groupes ont signé la lettre, dont Accountable Tech, Amazon Employees for Climate Justice, Climate Action Against Disinformation, Greenpeace USA et Tech Oversight Project.

La lettre accuse l’administration de négliger l’impact de l’IA sur la propagation de la désinformation sur le climat et l’énorme coût énergétique de la formation de grands modèles linguistiques.

« La création et l’utilisation de grands modèles linguistiques d’IA augmentent les risques associés au changement climatique sur deux fronts. Premièrement, les LLM peuvent produire et diffuser plus rapidement, à moindre coût et en secret une désinformation ciblée sur le climat, ce qui menace de perpétuer le déni climatique et de ralentir les efforts de lutte contre le changement climatique. Deuxièmement, en raison de leurs énormes besoins énergétiques et de l’empreinte carbone associée à leur croissance et à leur prolifération, l’utilisation généralisée des LLM peut augmenter les émissions de carbone », indique la lettre.

Le décret de Biden mentionne le climat, car il ordonne aux agences gouvernementales d’examiner la possibilité d’utiliser l’IA pour lutter contre le changement climatique en fournissant des informations sur la planification et l’amélioration du réseau national et en utilisant l’IA pour examiner les études environnementales.

Le groupe a exhorté le gouvernement à exiger des entreprises qu’elles déclarent leur consommation d’énergie et leurs émissions tout au long du cycle de vie de l’IA, de la formation à l’inférence. Ils ont également déclaré que les entreprises devraient fournir des explications publiques sur la manière dont les modèles produisent des informations, sur l’exactitude des mesures du changement climatique et sur les sources de preuves. La lettre demande au gouvernement d’étudier l’effet de l’IA sur la propagation de la désinformation climatique et de mettre en œuvre des garanties contre la production massive de désinformation.

Le décret Biden ordonne aux secrétaires du Commerce, de l’État, de la Défense et de l’Énergie ainsi qu’au directeur du renseignement national d’élaborer des normes de reporting technique pour les grands développeurs d’IA.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*