L’OM confirme et se montre étincelant face aux Merlus

[ad_1]

L’Olympique de Marseille confirme et continue sa belle série de victoires. Ce dimanche soir, dans le cadre de la 15e journée de Ligue 1, les Marseillais se sont imposés sur le score de 4 buts à 2 sur la pelouse du FC Lorient.

Grâce à ce succès, les hommes de Gennaro Gattuso pointent à la 6e place du classement avec un total de 23 points. De bon augure avant le déplacement sur la pelouse de Brighton en Ligue Europa ce jeudi.

De l’autre côté, c’est la 16e place pour les Merlus avec 12 points. Les partenaires de Romain Faivre sont dans une spirale négative avec une série de 6 matches sans victoire.

Un OM intraitable et clinique

L’Olympique de Marseille avait très envie de continuer sur sa belle lancée après ses victoires face au Stade Rennais et sur l’Olympiques Lyonnais.

Dès le début de la rencontre, les Olympiens ont mis les choses au clair. Chancel Mbemba surgit dans la surface et trouve le chemin des filets dès le début de la partie (1-0,2e).

Quelques minutes plus tard, c’est Pierre-Emerick Aubameyang qui va doubler la mise. Chancel Mbemba adresse un centre de la droite sur la tête de l’attaquant gabonais qui trompe parfaitement Mvogo.

Remuants, entreprenants et inspirés offensivement, les Olympiens réalisent un début de match canon. Leonardo Balerdi inscrit le troisième but de la rencontre sur un corner tiré par Jonathan Clauss. Une tête rageuse qu’il propulse facilement dans la cage des Merlus (3-0, 33e).

Toutefois, les Merlus n’abdiquent pas et continuent de jouer l’offensive malgré le score en faveur de l’OM. Romain Faivre sonne la révolte peu avant la fin du premier acte d’un tir du gauche en deux temps.

Alors que la dynamique semblait prendre la direction des Lorientais, Pierre-Emerick Aubameyang va une nouvelle fois doucher ses adversaires en inscrivant un but plein de sang-froid (4-1,42e).

Un deuxième acte très animé

Dès le retour des vestiaires, le message envoyé par les Merlus est clair : cette rencontre est très loin d’être terminée. Avant l’heure de jeu, c’est un ancien olympien qui va réduire le score. Benjamin Mendy réceptionne un ballon au deuxième poteau dans la surface et trompe Pau Lopez d’une frappe du pied gauche dans le petit filet (4-2,53e).

Un but qui donne de l’espoir aux joueurs de Régis Le Bris qui vont pousser jusqu’au bout et ne rien laisser aux Marseillais mais sans faire sauter le verrou phocéen. Le carton rouge de Jonathan Clauss en fin de match de change pas grand-chose (80e). L’OM s’impose et confirme son renouveau.


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*