Poor Things d'Emma Stone vient de franchir une étape importante au box-office avant les Oscars

[ad_1]

Le film raconte l'histoire de Bella Baxter (Stone), une jeune femme ramenée à la vie par un scientifique peu orthodoxe nommé Dr Godwin Baxter (Willem Dafoe). Sous la protection de Baxter, Bella a soif d'apprendre, mais elle s'enfuit avec Duncan Wedderburn (Mark Ruffalo), un avocat habile et débauché. Libérée des préjugés de son époque, elle grandit rapidement dans son objectif de défendre l'égalité et la libération. Stone, en plus de son rôle principal, est productrice.

À l’ère de la pandémie, la survie de films comme celui-ci suscite de nombreuses inquiétudes. Même avant la pandémie, Hollywood s'orientait de plus en plus vers le territoire non seulement de la franchise en ce qui concerne les sorties en salles, mais aussi vers la franchise uniquement. Heureusement, nous avons constaté des signes indiquant que les goûts du public changent, le phénomène Barbenheimer dans son ensemble étant l'une des pièces clés de ce puzzle. Mais nous pouvons également considérer le prix du meilleur film de l'année dernière, « Everything Everywhere All at Once » (143 millions de dollars dans le monde), comme un signe positif dans ce domaine également.

Le fait est que les Oscars comptent. Les studios investissent encore dans ce genre de films en grande partie parce qu’ils espèrent obtenir la gloire de récompenses majeures. Mais ils doivent encore avoir un sens financier à un certain niveau et, de plus en plus, la situation semble sombre sur ce front ces derniers temps. Cependant, des films comme celui-ci contribuent à changer un peu le récit. À l’inverse, si des films qui intéressent les gens et qu’ils ont réellement vus sont nominés, davantage de personnes seront probablement à l’écoute des Oscars. La santé de l’ensemble du système s’en trouve améliorée.

N'oublions pas non plus que Disney possède désormais Searchlight Pictures (et le reste des anciens actifs médiatiques de Fox). Des films comme celui-ci réussissent en salles garantissent non seulement que Disney continuera à investir dans eux, mais cela signifie également qu'ils sont moins susceptibles d'être abandonnés directement à Hulu. C'est une bonne nouvelle partout.

« Poor Things » est actuellement en salles.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*