Le transfert d’Eder Militao au Real Madrid fait l’objet d’une enquête

Le transfert d’Eder Militao de Porto au Real Madrid en 2019 fait actuellement l’objet d’une enquête par les autorités portugaises, pour une somme de 9 millions d’euros (7,7 millions de livres sterling) qui a été versée à deux agents distincts après la conclusion de l’accord.

Le joueur de 23 ans est arrivé à Porto en 2018 et n’a passé qu’une saison au Portugal, avant de décrocher un transfert de 50 millions d’euros à Madrid en 2019. Cependant, l’accord est maintenant analysé de plus près, après que les rapports financiers ont mis en évidence certaines irrégularités dans le Les figures.

Le média portugais Publico rapporte que les autorités locales enquêtent sur le transfert dans le cadre de leur « Opération Carton Rouge », après avoir découvert qu’un tiers avait reçu une partie de la somme de 50 millions d’euros de l’accord.

Il a été noté que dans le rapport annuel de Porto, ils ont enregistré n’avoir reçu que 28,4 millions d’euros de sa vente. Les comptes financiers montrent que les 21,6 millions d’euros restants ont été répartis entre trois parties différentes, dont deux étant l’agent Bruno Macedo et son partenaire Giuliano Bertolucci.

Eder Militao

Le changement de Militao fait l’objet d’une enquête / Denis Doyle/Getty Images

Une somme de 3,5 millions d’euros a été versée à la société de Macedo, BM Consulting, tandis que Bertolucci aurait également reçu une somme pour la transaction, bien que le rapport n’exprime pas le chiffre exact.

Macedo est un grand nom au Portugal, car il est le fils du président de Benfica Luis Filipe Vieira, qui a été assigné à résidence pour avoir prétendument orchestré un stratagème de fraude fiscale et de blanchiment d’argent depuis 2014.

Ces infractions peuvent également être liées à sa gestion de Benfica et à l’arrivée de certains joueurs au club ces dernières années.

Des points d’interrogation se posent également quant à savoir qui détient les droits de Militao, les comptes de l’ancien club de Sao Paulo faisant état de deux ventes du joueur, une à Porto pour 7 millions d’euros et une seconde à Score Capital AG, une société allemande de financement par emprunt, pour près de 18 M€.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*